15e anniversaire du Fonds des générations et relance économique: Force Jeunesse demande au gouvernement de revoir l'utilisation du Fonds pour assurer l'équité intergénérationnelle

PARTAGER L'ARTICLE


16.06.2021

FONDS DES GÉNÉRATIONS

15e anniversaire du Fonds des générations et relance économique: Force Jeunesse demande au gouvernement de revoir l'utilisation du Fonds pour assurer l'équité intergénérationnelle

Montréal, le 16 juin 2021 – Alors que le Fonds des générations célèbre ses quinze ans cette semaine, Force Jeunesse, qui a été l’un des instigateurs du Fonds en 2006, recommande fortement au gouvernement du Québec d’en revoir son utilisation à long terme afin de permettre une relance juste et verte, et ainsi assurer l’équité intergénérationnelle, ce qui constitue le principe fondateur du Fonds. 

 

À l’aube de la relance économique du Québec, l’organisme qui milite pour les perspectives d’emploi de la relève croit que le gouvernement doit réviser le fonctionnement de cet outil pour répondre aux défis majeurs des futures générations, notamment en matière de de santé et de lutte aux changements climatiques. Sans une action rapide du gouvernement, Force Jeunesse s’inquiète des impacts négatifs qui pourraient survenir sur l’égalité des chances entre les générations.

Pour établir un portait clair et non partisan de la situation, Force Jeunesse a sondé une quinzaine d’économistes et d’experts en finances publiques afin d’établir les différents scénarios pour améliorer l’utilisation du Fonds. À la lumière de cette recherche, Force Jeunesse en arrive aux constats suivants :

  • Bien que le Fonds soit un outil efficace pour le remboursement et le contrôle de la dette publique, sa mission ne doit pas se limiter qu’à ces objectifs ;
  • Il est impératif de diversifier l’utilisation du fonds à long terme pour que celui-ci finance également des projets qui contribuent directement à l’équité intergénérationnelle, tels que le financement d’une caisse santé, des projets pour accélérer la transition verte ou des investissements en éducation.
  • Les sommes déjà cumulées dans le Fonds doivent servir à rembourser la dette.

Pour revoir l’utilisation du Fonds, Force Jeunesse demande au gouvernement de mettre en place, dès maintenant, un comité de travail rassemblant des experts et des groupes représentants les différentes générations. Son mandat serait d’évaluer les meilleures façons d’assurer l’équité intergénérationnelle avec la portion du Fonds qui ne serait plus dédiée au remboursement de la dette. 

« La dette publique ne doit pas seulement être calculée au niveau des finances publiques, mais bien au niveau des services offerts par le gouvernement aux différentes générations et au coût de l’inaction en termes de réchauffement climatique », mentionne Simon Telles, président de Force Jeunesse.

« Force Jeunesse a participé activement à la création du Fonds et nous reconnaissons qu’il a permis de diminuer l’impact de la dette sur les finances publiques. Toutefois, le contexte a changé depuis sa création en 2006. S’il n’y a pas de changement prochainement, ce n’est pas uniquement un fardeau fiscal qui sera légué à la jeune génération et à celles qui suivront, mais également un fardeau climatique et une carence de services publics. Aujourd’hui, comme il y a 15 ans, nous continuons donc de défendre l’équité intergénérationnelle et c’est pour cette raison que nous demandons au gouvernement de nous inclure dans ces réflexions ».  

 

Pour consulter notre note d’information, cliquez ici.
Pour consulter le sommaire de la recherche, cliquez ici.
Pour consulter la recherche complète, cliquez ici

 

À propos de Force Jeunesse

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes du marché du travail visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève. L’équité intergénérationnelle est au cœur de son action et des valeurs défendues par l’organisation. Composé exclusivement de bénévoles, son conseil d’administration rassemble 18 jeunes engagés œuvrant dans une diversité de milieux (associatif, politique, syndical, étudiant, communautaire, professionnel et académique).

 

-30-

 

Contact :
Étienne Racine
TACT
eracine@tact.ca
514-923-2349

 

Source : Force Jeunesse


Nouveau Plan d’action jeunesse du gouvernement du Québec: DES MESURES INTÉRESSANTES POUR LA JEUNESSE QUÉBÉCOISE

PARTAGER L'ARTICLE


14.06.2021

PLAN D'ACTION JEUNESSE 2021-2024

Plan d'action jeunesse 2021-2024: Des mesures intéressantes pour la jeunesse Québécoise

Montréal, le 14 juin 2021 – Force Jeunesse (l’ « organisation ») accueille favorablement le Plan d’action jeunesse 2021-2024 élaboré par le Secrétariat à la jeunesse et dont le lancement a eu lieu hier. L’organisation salue particulièrement la création d’un Comité des partenaires, qui permettra au gouvernement de demeurer à l’écoute des organismes jeunesse. Néanmoins, l’accent mis sur les 15-20 ans dans les mesures proposées ne traite pas les préoccupations des jeunes au sens large. 

« Le gouvernement démontre, avec ce plan de 300 millions de dollars sur trois ans, qu’il a à cœur la jeunesse québécoise et la place qu’elle doit occuper dans la relance », mentionne Simon Telles, président de Force Jeunesse. « Toutefois, en matière d’emploi, de santé mentale et d’environnement, il faut faire plus. Si nous souhaitons que les jeunes fassent partie intégrante de la relance et participent activement aux prises de décisions qui forgeront notre avenir, il faut mettre en place davantage de mesures qui appuient les 18 à 35 ans dans ces enjeux prioritaires pour la jeunesse. »

Axes d’intervention proposés

L’environnement étant l’une des principales préoccupations de la prochaine génération, Force Jeunesse applaudit l’ajout de cet axe d’intervention dans le plan jeunesse 2021-2024. Bien que ce soit déjà un bon début, nous remarquons toutefois que les actions en matière d’environnement visent majoritairement à sensibiliser les jeunes. L’organisation aurait souhaité que les mesures, permettant aux jeunes de passer à l’action et de participer à la création de solutions durables, soient plus nombreuses.

À l’aube de la relance post-COVID, le Plan d’action jeunesse qui repose largement sur la formation et le développement des jeunes est un autre élément encourageant. Cependant, il aurait été souhaitable de voir apparaître en parallèle des mesures destinées à accompagner les jeunes une fois arrivés sur le marché du travail, ainsi que des initiatives visant à favoriser l’intégration des jeunes vivant de la discrimination en emploi. 

Pour l’organisation, il est essentiel que la voix des jeunes soit entendue dans les cercles décisionnels, y compris à tous les paliers gouvernementaux. L’élargissement du Programme municipal de stratégies jeunesse est un développement positif en ce sens, puisqu’il a pour objectif de créer des mécanismes, tels que des comités consultatifs au sein des institutions municipales. Nous suivrons ce dossier de près. De plus, Force Jeunesse se réjouit de la continuité de son partenariat avec le Secrétariat à la jeunesse pour les Rencontres Action Jeunesse, qui permettent chaque année aux organisations de jeunes de porter leurs enjeux auprès des  titulaires de charges publiques.

Les jeunes de 18 à 35 ans étaient déjà plus touchés par la détresse psychologique avant la pandémie, et cette dernière n’a fait qu’aggraver la situation. Par conséquent, il était essentiel que des mesures pérennes soient incluses dans le Plan jeunesse 2021-2024. Les programmes présents dans le plan jeunesse sont principalement destinés aux jeunes en milieu scolaire. Force Jeunesse recommande plutôt la mise en place d’une couverture universelle des soins de psychothérapie afin que tous les jeunes, quel que soit leur environnement, puissent bénéficier de ces soins.

 

À propos de Force Jeunesse 

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au cœur des valeurs défendues par l’organisation. Pour en savoir plus, visitez forcejeunesse.qc.ca et suivez-nous sur Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

 

-30- 

Contact :

Julia Sutera Sardo
Vice-présidente aux communications
Force Jeunesse
communications@forcejeunesse.qc.ca
514-929-6563

 

Source : Force Jeunesse


Force Jeunesse annonce la nouvelle composition de son conseil d'administration pour l'année 2021-2022

PARTAGER L'ARTICLE


29.05.2021

FORCE JEUNESSE

Force Jeunesse annonce la nouvelle composition de son conseil d'administration pour l'année 2021-2022

Montréal, le 29 mai 2021 – Force Jeunesse (« l’organisation ») est heureuse d’annoncer la composition de son nouveau conseil d’administration pour l’année 2021-2022. L’élection du nouveau conseil d’administration a été votée par les membres à titre individuel et à titre associatif de Force Jeunesse réunis à l’occasion d’une assemblée générale annuelle virtuelle. 

Composé de 18 jeunes engagés, le conseil d’administration de Force Jeunesse est constitué d’une équipe pluridisciplinaire, à la fois complémentaire et à l’image du Québec d’aujourd’hui. Pour en savoir plus sur chacun des membres du conseil d’administration, cliquez ici

Simon Telles reprend ses fonctions de président pour une seconde année consécutive. Il sera appuyé par Lauriane Déry à la vice-présidence exécutive. 

« Je remercie les membres et partenaires de Force Jeunesse pour leur confiance. Ce deuxième mandat sera l’occasion de terminer plusieurs chantiers entamés cette année, notamment en termes de refonte organisationnelle et de planification stratégique. Ces projets outilleront Force Jeunesse à long terme et lui permettront d’accomplir sa mission de manière plus efficace », a mentionné Simon Telles lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation. 

« Au lendemain d’une crise sans précédent, la voix des jeunes est plus importante que jamais dans les instances décisionnelles. La relance économique se doit d’être équitable, inclusive et durable, et Force Jeunesse sera présente pour s’en assurer. Par ailleurs, nous poursuivrons également nos démarches visant à assurer une utilisation responsable du Fonds des générations, qui tient compte des défis des générations actuelles et du fardeau sur les générations futures. » 

Le président a ajouté : « Je suis particulièrement fier de la composition du nouveau conseil d’administration, qui est, pour la deuxième année consécutive, composé majoritairement de femmes et qui fait place à une belle diversité. »

 

Composition du Conseil d’administration 2021-2022 :

Présidence : Simon Telles
VP Exécutive : Lauriane Déry
Secrétariat général : Fred-William Mireault
Trésorerie : Valérie K. Djapa
VP Contenu : Éliane Racine
VP Financements et Partenariats : Florène Kakunze
VP MCV : Claire De Muns Dartevelle
VP RAJ : Victoire Sauvé-Bourassa
VP Affaires Internes : Benjamin P. Gauthier
VP Communications : Julia Sutera Sardo
Administrateur : Khaled Hamrouni
Administratrice : Hajar Jerroumi
Administratrice : Meriem Khatem
Administratrice : Béatrice Limoges
Administratrice : Gabrielle Morneau El-Hajal
Administrateur : Michele Musci
Administrateur : William Orhant
Administrateur: Kamil Tbeur

 

À propos de Force Jeunesse 

Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle et une préoccupation pour l’avenir collectif de notre société sont au cœur des valeurs défendues par l’organisation. Pour en savoir plus, visitez forcejeunesse.qc.ca et suivez-nous sur Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram.

 

-30- 

Contact :
Claire Launay
Directrice des opérations
Force Jeunesse
direction@forcejeunesse.qc.ca
514 384-8666 

 

Source : Force Jeunesse


Écoutez notre balado Demain c'est aujourd'hui !

PARTAGER L'ARTICLE


22.03.2021

FORCE JEUNESSE

Écoutez notre notre balado Demain c'est aujourd'hui !

Force Jeunesse est fière de vous présenter son tout premier balado : DEMAIN C’EST AUJOURD’HUI !
Cette série se veut un espace dynamique de réflexion sur l’enjeu générationnel de notre temps : l’environnement. On en discute avec des acteurs clés de notre économie et explorons le rôle que peuvent jouer les jeunes dans la mise en œuvre de solutions concrètes. Au menu :
  • Transition énergétique
  • Formation de la main-d’œuvre et justice sociale
  • Investissements responsables

Merci à nos invités pour leur temps et leur partage de connaissances : Thomas Mulcair (Université de Montréal), David Murray (Hydro-Québec), Norma Kozhaya (Conseil du patronat du Québec), Anne Dionne (Centrale des syndicats du Québec), Christophe Ménigault (Mouvement Desjardins ) et Caroline Laberge (Caisse de dépôt et placement du Québec).

Merci à nos partenaires : La Caisse Desjardins de l’Administration et des Services publics et Trivium Avocats, notaires, conseils.
Et un grand merci à nos producteurs pour la qualité de leur travail : Coyote Audio.
Pour écoutez les balados et en apprendre plus : https://forcejeunesse.qc.ca/balado


MCV 2021 : Repenser le Québec après la pandémie

PARTAGER L'ARTICLE


19.03.2021

RENCONTRES MAITRES CHEZ VOUS

Repenser le Québec après la pandémie

MONTRÉAL, le 19 mars 2021 – Alors que les 18-35 ans subissent plus lourdement les contrecoups économiques et sociaux de la pandémie, plusieurs centaines de jeunes de tous les horizons ont répondu présents à l’appel de Force Jeunesse, avec près de 1 200 inscriptions, pour participer à la première édition virtuelle des Rencontres Maîtres chez Vous (MCV). Organisé depuis 15 ans, cet évènement représente le plus important rassemblement jeunesse depuis le début de la pandémie au Québec.

Profondément préoccupés par les impacts de cette dernière sur leur génération, les participants et participantes questionneront décideurs et experts sur les pistes de solutions qui leur sont chères pour la relance économique.

À travers cinq conférences sur deux jours de réflexions, débats et discussions, les panélistes aborderont notamment les impacts du télétravail sur la santé mentale des travailleurs et travailleuses d’aujourd’hui et de demain, ainsi que des mesures qui permettront une relance économique plus verte, comme l’écofiscalité.

Les personnes inscrites pourront notamment échanger avec :

  • L’Honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie du Canada;
  • Mme Annamie Paul, cheffe du Parti Vert du Canada, qui s’adressera à la jeunesse québécoise pour la première fois;
  • L’Honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien;
  • M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec;
  • M. Pierre-Olivier Pineau, professeur à HEC Montréal, titulaire de la chaire de gestion du secteur de l’énergie;
  • Mme Manuelle Oudar, cheffe de la direction de la CNESST.

Une revue de l’année politique, animée par l’éditorialiste en chef de La Presse, Stéphanie Grammond, permettra de discuter des défis de nos décideurs en présence de chroniqueurs et journalistes.

Citations

« Les jeunes ont été affectés de plein fouet par la pandémie et les Rencontres Maîtres Chez Vous représentent une opportunité en or pour faire raisonner leurs messages auprès de personnalités influentes. Nous devons être entendus et être parties prenantes des débats de société. »
– Simon Telles, président de Force Jeunesse

« Manifestement, la pandémie n’aura rien enlevé de l’ambition, de l’énergie et du désir de s’impliquer pour former le Québec de demain. Plusieurs centaines de jeunes de tous les horizons ont répondu à notre invitation, ce qui démontre leur volonté de contribuer à la relance économique. »

– Gabrielle Morneau El-Hajal, vice-présidente exécutive de Force Jeunesse

Faits saillants sur la situation des jeunes

  • 43 % des travailleurs et travailleuses entre 18-34 ans vivent du stress et de l’anxiété en lien avec le travail. Il s’agit du plus haut taux constaté dans un sondage réalisé par l’Ordre des CRHA pour connaître le niveau de santé mentale des travailleurs et travailleuses durant la crise de la Covid-19.
  • Près de la moitié des 15 à 35 ans en recherche d’emploi ont revu leur choix de carrière pendant la pandémie selon un sondage réalisé par le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec en février 2021.
  • Les employés de 18-34 ans semblent être les plus à risque de tomber en dépression selon une étude réalisée par l’Observatoire sur la santé et sur le mieux-être au travail auprès de 52 milieux de travail, dont 92,6 % sont en télétravail durant la pandémie.
  • En juin dernier, Force Jeunesse et 19 autres organisations jeunesse signaient une lettre ouverte demandant au gouvernement une relance verte et inclusive. Depuis, très peu a été fait pour réaliser ces demandes ou même les inclure dans les discussions de la relance.
  • Selon Statistique Canada, presque un jeune de 18-34 ans sur trois rapporte avoir une moins bonne santé mentale comparativement à avant la pandémie.

À propos de Force Jeunesse

Fondée en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes du marché du travail âgés entre 18 et 35 ans qui oeuvre à la défense et à l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emplois de la relève, tout en valorisant l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques. Les Rencontres Maîtres Chez Vous (MCV) constituent un lieu d’échanges entre la jeunesse et les décideurs politiques et rassemblent, chaque année, des centaines de jeunes de partout au Québec.

Contact

Étienne Racine | TACT | Courriel : eracine@tactconseil.ca | Cellulaire : 514-923-2349

Pour voir le communiqué intégral, cliquez ici.


Appel de candidatures, comité contenu

PARTAGER L'ARTICLE


09.02.2021

FORCE JEUNESSE

Appel de candidatures, comité contenu

Force Jeunesse est à la recherche de deux ou trois nouveaux membres pour son comité contenu. L’objectif du comité contenu est de produire des recherches originales et bien documentées qui serviront à appuyer le travail de Force Jeunesse pour s’assurer que les politiques publiques des gouvernements respectent l’équité intergénérationnelle. 

Le rôle du comité est de :

  • Superviser les contractuels de recherche qui produisent des recherches originales;
  • Définir les axes de recherche de Force Jeunesse, en collaboration avec le Conseil d’administration;
  • Produire des notes de breffage pour les représentants de Force Jeunesse;
  • Rédiger des mémoires pour des commissions parlementaires;
  • Écrire des questions pour les intervenants aux événements de Force Jeunesse et plus généralement, aider à l’élaboration de contenu lors des événements organisés par l’organisme;
  • Vulgariser les recherches produites pour les diffuser aux membres de Force Jeunesse et aux jeunes travailleurs en général.

Les sujets de recherche s’inscrivent dans les priorités de l’organisation, mais le comité a la latitude d’en proposer de nouveaux. À titre indicatif, les priorités, cette année, sont :

  • Financement de la santé à long terme;
  • Condition de travail des jeunes;
  • L’équité intergénérationnelle et les finances publiques;
  • L’environnement;
  • La place des jeunes.

Profil recherché

  • Les candidats et candidates doivent avoir de l’expérience en recherche académique et démontrer une curiosité scientifique.
  • Avoir une maîtrise est un atout.

Bien que les postes soient ouverts à des candidatures provenant de tous les horizons, en vue de diversifier les champs d’expertise du comité, nous sommes particulièrement à la recherche de personnes ayant des connaissances dans un des domaines suivants :

  • Environnement et développement durable
  • Économie ou actuariat
  • Gouvernance 
  • Équité, diversité et inclusion

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les personnes issues de la diversité à poser leur candidature.

Les candidatures seront reçues jusqu’au 22 février 2021, 23h.

Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf ainsi qu’un échantillon d’écriture récent à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


La jeunesse s'invite à l'Assemblée nationale du Québec

PARTAGER L'ARTICLE


08.02.2021

FORCE JEUNESSE

La jeunesse s'invite à l'Assemblée nationale du Québec

Force Jeunesse donne le coup d’envoi de sa quatrième édition des Rencontres Actions Jeunesse (RAJ) qui se déroulent virtuellement à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 10 février. Il s’agit du plus grand événement regroupant des 18-35 ans à avoir lieu depuis le début de la pandémie. Près d’une trentaine d’associations jeunes œuvrant dans des secteurs variés iront, au cours des prochains jours, à la rencontre de membres de l’Assemblée nationale, de ministres et de titulaires de charge publiques.

Les RAJ sont l’occasion pour les jeunes leaders de demain de se familiariser avec le fonctionnement de nos institutions démocratiques et des rouages parlementaires. Ultimement, l’objectif de ces rencontres pour les organisations participantes est de présenter aux titulaires de charges publiques les enjeux qui leur tiennent à cœur et qui impactent la jeunesse québécoise au quotidien.

Parmi les enjeux à l’ordre du jour, il sera question d’accès aux soins psychologiques, du coût des logements, de l’encadrement du télétravail, de la lutte aux changements climatiques et du racisme systémique dans nos institutions.

« La crise sanitaire a engendré des impacts significatifs sur la jeunesse, que ce soit au niveau de la santé psychologique, des conditions de travail, des opportunités d’emploi ou des finances publiques, dont nous aurons à porter le fardeau pendant de nombreuses années encore », a mentionné Simon Telles, président de Force Jeunesse. « Étant un succès depuis trois ans, la tenue des RAJ cette année est d’autant plus significative pour nous. Notre génération et celles à venir auront à assumer les nombreuses conséquences collatérales de la pandémie et il est important que notre voix soit entendue auprès des organes décisionnels. Nous pouvons et devons faire partie de l’élaboration des solutions ».

En plus des nombreuses rencontres avec les élus qui auront lieu cette semaine, une discussion virtuelle avec Stéphanie Germain, administratrice du collectif Hoodstock, sera également diffusée gratuitement en direct sur la page Facebook de Force Jeunesse le 9 février prochain, de 17h à 18h30. Cette discussion s’inscrit dans la volonté de sensibiliser la jeunesse et les titulaires de charges publiques aux questions d’inclusion et de diversité à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs.

À propos de Force Jeunesse
Créé en 1998, Force Jeunesse est un regroupement de jeunes travailleuses et travailleurs visant la défense et l’amélioration des conditions de travail et des perspectives d’emploi de la relève, et dont les membres sont à la fois des associations et des individus. L’équité intergénérationnelle est une préoccupation importante pour l’avenir collectif de notre société et est au cœur des valeurs défendues par l’organisation. Composé exclusivement de bénévoles, son conseil d’administration rassemble 18 jeunes engagés dans une diversité de milieux (associatif, politique, syndical, étudiant, communautaire, professionnel et académique).

-30-

Contact : Simon Telles, Président, Force Jeunesse, presidence@forcejeunesse.qc.ca, 514-742-2883
Source : Force Jeunesse

Pour consulter le communiqué intégral, cliquez ici.


Devis de recherche : Modèles de gouvernance climatique

PARTAGER L'ARTICLE


03.02.2021

FORCE JEUNESSE

Devis de Recherche : Gouvernance climatique

Force Jeunesse souhaite engager une personne contractuelle qui sera responsable de mener une recherche sur les modèles de gouvernance climatique.

Mise en contexte

L’Accord de Paris, adopté le 12 décembre 2015 et entré en vigueur le 4 novembre 2016, a sans conteste constitué un tournant dans la gestion internationale des changements climatiques. En effet, il s’agit du premier accord contraignant adopté de manière multilatérale dans le cadre de la lutte contre le réchauffement de la planète. Comme prévu par l’accord, les pays participants ont dû soumettre fin 2020 leurs plans d’action climatique, appelés contributions nationales déterminées (NDC). C’est le cas du Canada, où le gouvernement fédéral a intégré une partie des cibles de l’Accord de Paris dans ses objectifs à atteindre. Plus concrètement, le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, a déposé au Parlement le projet de loi C-12, Loi concernant la transparence et la responsabilité du Canada dans le cadre de ses efforts pour atteindre la carboneutralité en 2050. En vue d’atteindre les cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les prochaines décennies, et ultimement l’atteinte de la carboneutralité du Canada d’ici 2050, plusieurs mécanismes ont été mis en place : plan de réduction des émissions, rapport d’étape et rapport d’évaluation déposés devant chaque chambre du Parlement, organisme consultatif, mandat confié au Commissaire à l’environnement et au développement durable.

Toutefois, bien que ces cibles plus précises désormais rendues publiques aient été accueillies positivement, de nombreux spécialistes et organisations environnementales questionnent les mécanismes de gouvernances et les mesures contraignantes ainsi que le manque d’ambition et de mesures efficaces à long terme pour la protection de l’environnement, notamment à l’échelle du gouvernement fédéral (par exemple Greenpeace). Le manque de mesures contraignantes est notamment dénoncé, comme le résume cette réaction du président d’Équiterre : “On se dote de meilleurs outils de planification et de suivi, mais pas d’obligation de résultat». En terminant, soulignons aussi que la proposition actuelle ne prévoit pas d’utiliser un outil comme le budget carbone. Le budget carbone permet notamment de concilier les objectifs des politiques de lutte contre les changements climatiques aux émissions de gaz à effet de serre.

Que ce soit pour le suivi des cibles ou pour la gestion des fonds au service de la lutte contre les changements climatiques, les limites des projets et des plans d’action présentés pour atteindre les objectifs nous amènent, d’une part, à nous questionner sur les mécanismes manquants, et, d’autre part, à observer les mesures à l’étranger qui ont porté leurs fruits.

Mandat

Force Jeunesse cherche à embaucher une personne dont le mandat sera de répondre aux deux questions suivantes:

  1. Un budget carbone peut-il aider le gouvernement fédéral à atteindre ces objectifs en matière de lutte contre les changements climatiques?
  2. Plus largement, quels sont les meilleurs modèles de gouvernance, à l’échelle fédérale, qui permettraient de réussir à long terme, la mise en œuvre d’un plan de lutte aux changements climatiques tout en étant souples par rapport aux risques émergents ?

Dans un premier temps, nous aimerions que la personne responsable de la recherche effectue un portrait du modèle de gouvernance climatique présentement utilisé par le gouvernement du Canada.

Dans un deuxième temps, nous aimerions avoir une brève analyse des avantages et des inconvénients d’utiliser l’outil du budget carbone ainsi que les éléments clés nécessaires pour faire l’exercice.

Dans un troisième temps, nous aimerions avoir une analyse comparative des modèles de gouvernance déjà existants dans le monde. L’analyse permettrait d’évaluer les modèles à partir des critères suivants: la souplesse du modèle, l’impact social, la capacité de transfert du modèle dans notre contexte national, l’imputabilité/la responsabilité ainsi que l’efficacité du modèle pour atteindre les objectifs.

Profil recherché

  • Détenir ou en voie d’obtention d’une maîtrise en sciences sociales, droit, développement durable ou dans tout domaine connexe/pertinent;
  • Avoir une bonne connaissance des modèles de gouvernances;
  • Expérience en recherche comparative est un atout;
  • Bonne maîtrise du français et de l’anglais;
  • Capacité d’analyse et de synthèse.

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les personnes issues de la diversité à poser leur candidature.

Échéancier

La personne contractuelle s’engage à remettre un rapport final d’environ 45 pages à Force Jeunesse au plus tard le 26 mars 2021.

Rémunération

La rémunération pour l’exécution du mandat et le rapport final est de 3000$.

Les candidatures seront reçues jusqu’au 15 février 2021, 23h.

Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf ainsi qu’un échantillon d’écriture récent à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


Appel à candidatures: VP Financement et Partenariats

PARTAGER L'ARTICLE


01.02.2021

POSTE À COMBLER

Appel à candidatures : VP Financement et Partenariats

Tu souhaites rejoindre une équipe motivée et passionnée d’affaires publiques, qui défend l’équité intergénérationnelle au Québec? Force Jeunesse est à la recherche d’une personne pouvant combler le poste de la vice-présidence responsable des partenariats et du financement, et ainsi rejoindre le Conseil d’Administration!

Poste : VP Financement et Partenariats, Membre du Conseil d’Administration
Type : Bénévole
Date d’entrée en poste : dès que possible
Date limite de dépôt des candidatures : 10 février 2021

Responsabilités

La personne à la Vice-présidence responsable des partenariats et du financement:

  • développe le plan de financement à court terme et à long terme de l’Association;
  • sollicite les partenaires et donateurs privés et publics;
  • assure le suivi et le renouvellement des partenariats, des subventions et des commandites; et
  • recherche de nouveaux partenariats et de nouvelles sources de financement pour l’Association. 

À propos de Force Jeunesse

Fondée en 1998, Force Jeunesse a pour mission de défendre les droits et intérêts des jeunes du marché du travail âgés entre 18 et 35 ans. Elle a comme mandat de sensibiliser la société civile à la nécessité d’adopter des politiques publiques soucieuses de l’équité entre les générations, d’informer la jeunesse québécoise sur les questions d’intérêt public et de réaliser des recherches permettant de soutenir sa mission.

 

Les candidatures seront reçues jusqu’au 10 février 2021 à midi. Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf à direction@forcejeunesse.qc.ca.


Dépôt de notre mémoire sur le projet de loi 59

PARTAGER L'ARTICLE


21.01.2021

CONDITIONS DE TRAVAIL

Dépôt de notre mémoire sur le projet de loi 59

Force Jeunesse a déposé aujourd’hui son mémoire concernant le projet de loi 59 sur la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail.

Nous recommandons notamment :

  • La nomination d’une personne de moins de 35 ans sur le conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST);
  • La nomination d’au moins une personne de 35 ans et moins sur les comités de santé et sécurité des établissements où les jeunes représentent plus de 30% de la main-d’œuvre, ainsi que sur le conseil d’administration de l’association sectorielle paritaire;
  • D’inclure la santé psychologique dans les programmes de santé et sécurité au travail;
  • La mise en place d’une politique d’encadrement du télétravail dans les organisations;
  • D’inclure un ou une psychologue du travail dans la composition du comité scientifique mis en place par le gouvernement;
  • De mandater les instituts de recherche pour réaliser une nouvelle enquête sur la situation actuelle du marché du travail québécois.

Pour consulter notre mémoire, cliquez ici.