Appel à candidatures : bénévoles pour les Rencontres Maîtres chez vous 2024

PARTAGER L'ARTICLE

17.05.2024

OPPORTUNITÉS DE BÉNÉVOLAT

Appel à candidatures : bénévoles pour les Rencontres Maîtres chez vous 2024

Force Jeunesse est à la recherche d’une équipe de bénévoles motivée pour les Rencontres Maîtres Chez Vous qui auront lieu à l’automne prochain. C’est ta chance de t’impliquer dans le plus grand événement politique organisé par la jeunesse québécoise. 

Force Jeunesse organise annuellement depuis plus de 15 ans les Rencontres Maîtres Chez Vous (MCV) qui réunissent la jeunesse québécoise autour des enjeux politiques qui interpellent notre génération. Constituant le plus important événement d’affaires publiques jeunesse au Québec, MCV offre une programmation diversifiée et intéressante à travers des conférences composées d’expertes et d’experts de renom dans leur domaine respectif. MCV est aussi une occasion en or de rencontrer des personnalités publiques et de réseauter avec plusieurs centaines de jeunes provenant de divers horizons et milieux. 

Plusieurs postes sont disponibles!

Bénévoles à la logistique 

  • Participer à la logistique de l’événement (coordination avec les différents fournisseurs, bénévoles, etc.) 
  • Avoir de l’expérience en gestion de projet et/ou en événementiel 
  • Participer aux rencontres nécessaires à l’organisation de l’événement
  • Être disponible toute la journée de l’événement

Bénévoles à la communication

  • Participer à l’élaboration de la stratégie de communication et de promotion l’événement et à sa mise en oeuvre 
  • Avoir une bonne connaissance des médias sociaux, principalement Instagram et Facebook
  • Participer aux rencontres nécessaires à l’organisation de l’événement
  • Être disponible toute la journée de l’événement 

Bénévoles présents le jour de l’événement

  • Contribuer au bon déroulement de MCV le jour de l’événement
  • Réaliser les tâches qui vous sont attribuées (accueil, suivi avec les fournisseurs, accompagnement des panélistes et invités, etc.)
  • Participer aux rencontres nécessaires en amont de l’événement
  • Être disponible toute la journée de l’événement

 

Compétences et habiletés générales:

  • Motivé.e, volontaire et dynamique 
  • Sens de l’organisation
  • Rigueur 
  • Débrouillardise  
  • Aptitudes en communication 
  • Travail d’équipe 
  • Intérêt pour la politique et les enjeux sociaux

L’ensemble des bénévoles de Force Jeunesse doivent respecter les politiques de l’organisation. 

 

Tu veux rejoindre l’équipe de bénévoles pour ce grand événement ? Fais nous part de ton intérêt en écrivant à la page Facebook ou Instagram de Force Jeunesse, ou bien en nous écrivant à maitreschezvous@forcejeunesse.qc.ca.

 

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.


Nomination du conseil d’administration 2024-2025 de Force Jeunesse : Fred-William Mireault succède à Lauriane Déry à la présidence

PARTAGER L'ARTICLE

14.05.2024

FORCE JEUNESSE

Nomination du conseil d’administration 2024-2025 de Force Jeunesse :
Fred-William Mireault succède à Lauriane Déry à la présidence

Montréal, le 14 mai 2024 – Force Jeunesse est heureuse d’annoncer la composition de son nouveau conseil d’administration pour l’année 2024-2025. Un changement à la présidence s’opère alors que Fred-William Mireault succède à Lauriane Déry. L’élection du nouveau conseil d’administration a été votée par les membres individuels et associatifs de Force Jeunesse réunis à l’occasion de sa 27e assemblée générale annuelle tenue samedi dernier, le 11 mai 2024.

Composé de 18 jeunes engagés, le conseil d’administration de Force Jeunesse est constitué d’une équipe pluridisciplinaire, à la fois complémentaire et à l’image du Québec d’aujourd’hui. 

Fred-William, nouveau président de Force Jeunesse, a occupé les postes de vice-président exécutif et de secrétaire général de l’organisation au cours des deux dernières années, et a cumulé cinq ans d’implication au sein du conseil d’administration de Force Jeunesse. Monsieur Mireault succède ainsi à Lauriane Déry, qui a occupé le poste de présidente au cours de la dernière année, et qui a occupé les fonctions de vice-présidente exécutive et de vice-présidente aux communications les années précédentes.

Au cours de la dernière année, Force Jeunesse s’est illustrée dans les sphères publique et politique comme défenseure des droits et des intérêts de la jeunesse québécoise. L’organisation a pris position sur des enjeux importants comme le Fonds des générations, l’avenir du régime de retraite québécois et les conditions de travail des jeunes.

Citations

« C’est un immense privilège de succéder à Lauriane, avec une équipe de grand calibre. Force Jeunesse est une organisation solide et en santé, et la contribution de l’équipe sortante y est pour beaucoup. Je félicite chaleureusement Lauriane pour ses 4 dernières années au sein de notre équipe. Alors que nous tournons la page sur notre 25e anniversaire, nous avons de nouveaux défis qui attendent Force Jeunesse pour adresser les maux de notre génération. Plus que jamais, nous avons besoin d’un chien de garde de l’équité intergénérationnelle dans nos politiques publiques », a mentionné Fred-William Mireault lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation. 

 « Au cours des quatre dernières années sur le conseil d’administration, dont la dernière à la présidence, j’ai eu le privilège de travailler étroitement avec Fred-William et j’ai été témoin de son engagement, de sa compétence et de son dévouement envers notre mission. J’ai une confiance absolue en sa capacité à diriger Force Jeunesse vers de nouveaux sommets. Je souhaite à Fred-William et au nouveau conseil d’administration le meilleur des succès pour ce nouveau mandat. », a soutenu Lauriane Déry.

 

Composition du Conseil d’administration 2024-2025

  • Présidence : Fred-William Mireault
  • Vice-présidence exécutive : David Landry
  • Secrétariat général : David Carpentier
  • Vice-présidence à la trésorerie : Kasem Alhaeik
  • Vice-présidence responsable du contenu : Emna Ben Jelili
  • Vice-présidence aux communications : Radia Sentissi
  • Vice-présidence aux affaires internes : Laura Daigneault
  • Vice-présidence aux financements et partenariats : Valérie Jacovella-Fortier
  • Vice-présidence aux Rencontres Maîtres Chez Vous (MCV) : Chloe Bell
  • Vice-présidence aux Rencontres Action Jeunesse (RAJ) : Victoire Sauvé-Bourassa
  • Administratrice : Vanessa Bisson-Gervais
  • Administrateur : Marc-André Bouvette
  • Administrateur : Pierre-Olivier Denis
  • Administratrice : Marie-Antoinette Diop
  • Administrateur : David Labonté
  • Administrateur : Simon Leblanc
  • Administratrice : Béatrice Limoges
  • Administrateur : Olivier Montreuil

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève. 

-30-

 

SOURCE: Force Jeunesse

 

INFORMATIONS

Claire Launay

Directrice générale, Force Jeunesse

514-384-8666

direction@forcejeunesse.qc.ca 


Budget du Canada 2024-2025 : Des investissements bienvenus pour la jeunesse, mais un plan insatisfaisant pour la soutenabilité budgétaire à long terme

PARTAGER L'ARTICLE

17.04.2024

FINANCES PUBLIQUES

Budget du Canada 2024-2025 : Des investissements bienvenus pour la jeunesse, mais un plan insatisfaisant pour la soutenabilité budgétaire à long terme

Ottawa, le 17 avril 2024 – Force Jeunesse salue les investissements du gouvernement fédéral dans la jeunesse avec le dépôt du budget 2024-2025. Les investissements notamment en matière de santé mentale, de stimulation de l’offre de logements, et en emploi permettent de donner plus d’opportunités aux 18-35 ans dans les années à venir. En l’absence d’un plan clair de réduction de la dette, le gouvernement fédéral devra toutefois demeurer prudent dans la soutenabilité budgétaire à long terme de ces nouvelles dépenses. 

 

Investissements en santé mentale

Le gouvernement fédéral annonce la création d’un fonds de 500 millions de dollars pour aider les organismes communautaires qui offrent des services de santé mentale chez les jeunes. Bien qu’il demeure beaucoup de questions sur la manière dont ce fond sera implanté, Force Jeunesse salue cette initiative. La pandémie a exacerbé des tendances inquiétantes quant à la santé psychologique des jeunes et les organismes sur le terrain peuvent supporter leurs besoins. Force Jeunesse rappelle toutefois qu’il vaut mieux prévenir que guérir, et que le développement d’un régime universel d’accès à la psychothérapie s’avère une solution qui répond plus durablement aux besoins criants. Au Québec seulement, l’inaction en matière de santé psychologique coûte 18 milliards de dollars par année. 

 

Action en matière de logements 

Le gouvernement fédéral poursuit ses efforts pour stimuler l’offre de logements au pays. Plus de 8,5 milliards de dollars en matière de logement seront investis dans les cinq prochaines années, avec l’objectif de construire près de 4 millions de logements à l’échelle du pays d’ici 2031. La stimulation de l’offre s’accompagne d’autres mesures législatives et incitatives pour mieux protéger les populations vulnérables, incluant une charte des droits des locataires. Force Jeunesse voit d’un bon œil ces investissements, mais appelle Québec et Ottawa à concerter leurs actions pour maximiser la construction de logements et éviter les délais.

 

Gestion de la dette publique

Malgré un déficit budgétaire moins important que prévu, Force Jeunesse appelle le gouvernement fédéral à faire preuve de prudence et de se doter d’un plan d’atteinte de l’équilibre budgétaire à long terme. Le service de la dette publique s’établira à 64 milliards de dollars annuellement vers 2028-2029, privant le gouvernement de sommes considérables pour financer ses missions et programmes. Le gouvernement fédéral doit conduire un exercice de soutenabilité de ses dépenses à long terme pour que ce budget de l’équité intergénérationnelle ne devienne pas un fardeau pour les générations futures. 

 

Autres faits saillants

  • Emploi : Force Jeunesse salue le renouvellement d’Emploi été Canada et de la Stratégie emploi et compétences jeunesse, pour un total de 351 millions de dollars sur deux ans. Alors que la participation des jeunes au marché du travail a fortement diminué dans la dernière année, ces investissements permettent de leur donner toutes les opportunités de développer leurs compétences. 

Investissements dans le programme canadien de prêts et bourses: Le gouvernement reconduit des investissements additionnels dans le régime canadien de prêts et bourses et appelle les provinces à éliminer les taux d’intérêt sur les prêts étudiants. Force Jeunesse rappelle son inquiétude de voir les taux d’intérêt à près de 8% pour les personnes diplômées du Québec.

Citation 

« Le budget fédéral met l’accent sur l’équité intergénérationnelle, et nous saluons les investissements en santé mentale et en logement pour adresser les enjeux les plus pressants pour la jeunesse. Cependant, le gouvernement du Canada doit proposer un plan de réduction de la dette publique à long terme, car il ne pourra pas toujours compter sur une forte croissance de l’économie pour payer ces nouvelles dépenses. Ces investissements ne doivent pas devenir un boulet pour les générations futures. »

Lauriane Déry, présidente, Force Jeunesse

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Appel de candidatures : Conseil d'administration 2024-2025

PARTAGER L'ARTICLE

19.03.2024

CONSEIL D'ADMINISTRATION

Appel à candidatures : Conseil d'administration et comité exécutif 2024-2025

Force Jeunesse lance son appel de candidatures visant à pourvoir plusieurs postes sur son comité exécutif

Tu adhères à la mission et aux valeurs de l’organisation et tu désires m’impliquer bénévolement en tant que personne administratrice? Par ton expérience professionnelle et personnelle, tu pourrais contribuer à l’essor de Force Jeunesse.

Force Jeunesse est constitué d’un conseil d’administration de 18 personnes élues pour un mandat de 2 ans, et 10 d’elles sont nommées sur le comité exécutif à chaque année. Les membres du comité exécutif :

  • contribuent à la mise en oeuvre du plan stratégique de l’organisation ;
  • assurent la saine gouvernance de l’organisation ;
  • participent à des projets de l’organisation en fonction de leurs intérêts spécifiques ;
  • peuvent s’impliquer sur les différents comités de Force Jeunesse : contenu, communications, rencontres Action Jeunesse, Maîtres Chez Vous, gouvernance, ressources humaines, et bien plus ;
  • peuvent siéger sur des instances au nom de l’organisation ;
  • développent un plan d’action annuel propre à leurs responsabilités et le mettent en œuvre, dans le cas des membres du comité exécutif.

Force Jeunesse priorisera les personnes qui manifestent un intérêt pour les postes suivants et qui possèdent une expérience pertinente: 

  • Vice-présidence à la trésorerie: La vice-présidence à la trésorerie planifie l’année financière de FJ et établit à cette fin son budget annuel. Elle veille à l’équilibre de ce budget au cours de l’année, et voit de plus à la tenue des états financiers, des livres comptables de FJ, ainsi qu’aux autres affaires financières courantes. La vice-présidence à la trésorerie soumet au Conseil d’administration les états des revenus et dépenses et rend compte trimestriellement de sa situation financière ou chaque fois qu’il en est requis par le Conseil d’administration. 
  • Vice-présidence au financement et aux partenariats: La vice-présidence responsable des partenariats et du financement développe le plan de financement à court terme et à long terme de FJ, sollicite les partenaires et donateurs privés et publics, assure le suivi et le renouvellement des partenariats, des subventions et des commandites, et recherche de nouveaux partenariats et de nouvelles sources de financement pour FJ.
  • Secrétariat général: Le secrétariat général voit au bon fonctionnement du siège de l’Association et supervise le travail des personnes employées. Le secrétariat général donne les avis de convocation, rédige les ordres du jour, de même que les procès-verbaux des assemblées générales, ainsi que des réunions du Conseil d’administration et du Comité exécutif. Finalement, le secrétariat général tient un livre des procès-verbaux du Conseil d’administration et du Comité exécutif et s’assure de leur mise à jour, en plus d’être responsable du sceau, des archives de l’Association, ainsi que des registres dont la tenue est exigée par la loi.

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les personnes issues de la diversité à poser leur candidature.

Les personnes intéressées à appliquer pour ces postes doivent transmettre leur CV ainsi qu’une lettre de présentation à comite.rh@forcejeunesse.qc.ca avant le 25 avril 2024.

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.


Budget du Québec 2024-2025 : Le fardeau encore relégué aux prochaines générations

PARTAGER L'ARTICLE

13.03.2024

FINANCES PUBLIQUES

Budget du Québec 2024-2025 : Le fardeau encore relégué aux prochaines générations

Québec, le 13 mars 2024 – Force Jeunesse est hautement préoccupée par l’horizon financier qui se dessine pour les prochaines générations. Alors que l’organisation a mis en garde à maintes reprises le gouvernement quant à l’impact à long terme de ses choix fiscaux, le budget présenté hier est précaire et s’inscrit dans un contexte économique difficile. En effet, le Québec fait face depuis plusieurs années à des défis financiers majeurs en raison du vieillissement de la population et de la croissance des dépenses dans des secteurs névralgiques, comme la santé, l’éducation et le maintien des infrastructures publiques. Malheureusement, le gouvernement s’est privé de la marge de manœuvre nécessaire pour adresser ces défis.

 

Retour à l’équilibre budgétaire et Fonds des générations

Pour Force Jeunesse, un budget déficitaire et le report en 2029 de l’équilibre budgétaire n’est pas nécessairement problématique. Toutefois, le manque de prévisibilité des décisions prises au cours des dernières années vient amoindrir la marge de manœuvre disponible pour financer durablement les services publics. À défaut d’avoir adopté des mesures compensatoires, le déséquilibre entre la croissance des revenus et des dépenses va s’accentuer.

Force Jeunesse se réjouit cependant du versement additionnel de 400 millions $ au Fonds des générations pour l’exercice 2024-2025, provenant du Fonds d’information sur le territoire. 

La baisse d’impôts, financée à même le fonds des générations, ainsi que les chèques à 500$, ont fragilisé la soutenabilité des finances publiques québécoises, et l’impact à long terme de ces choix fiscaux n’a pas été évalué par le ministère des Finances. C’est pourquoi Force Jeunesse propose que le gouvernement conduise tous les 5 ans un exercice d’évaluation de l’équité intergénérationnelle dans son cadre budgétaire, pour s’assurer de donner les mêmes opportunités en services publics aux générations futures. Dans un contexte de vieillissement de la population, il est donc impératif d’amorcer une réflexion sur les impacts budgétaires, qui va au-delà la prochaine élection. Force Jeunesse suivra de près le plan du gouvernement pour atteindre l’équilibre budgétaire. 

 

Rémunération des stages 

Force Jeunesse joint sa voix à celles de l’Union étudiante du Québec (UEQ) et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) pour déplorer l’absence de nouvelles mesures pour rémunérer les personnes effectuant des stages dans le domaine public, alors que la pénurie de main-d’œuvre frappe toujours de plein fouet plusieurs secteurs névralgiques de la société. Ce budget aurait pu être une belle opportunité pour réduire la précarité des stagiaires qui font face également à la hausse du coût de la vie. Force Jeunesse appelle le gouvernement à rémunérer tous les stages où une prestation de travail est offerte, et ainsi donner suite aux deux motions adoptées à l’unanimité en mars et en octobre 2023 par l’Assemblée nationale. 

 

Accès aux soins de santé psychologique

Force Jeunesse déplore l’absence de mesures et de budget dédiés aux soins de psychothérapie pour les jeunes de 18 à 35 ans. Une attention particulière est portée aux jeunes en milieu scolaire, mais aucune mesure n’est annoncée pour soutenir les jeunes issus d’autres milieux. L’organisation rappelle que l’inaction en matière de santé psychologique coûte à la société québécoise plus de 18 milliards de dollars par année selon une étude qu’elle a développée en 2022. Force Jeunesse tient toutefois à souligner que l’une de ses recommandations issues de cette recherche a été retenue, à savoir l’implantation d’un mécanisme de répartition dans les établissements d’entrée vers des ressources de soutien spécialisé. Force Jeunesse poursuivra ses représentations auprès du ministre Lionel Carmant pour établir une couverture universelle aux soins de psychothérapie et favoriser l’accès aux services de soutien et de soins.   

 

Autres faits saillants

  • Logement : Force Jeunesse aurait souhaité voir davantage de nouvelles mesures pour stimuler l’offre de logements au Québec, alors que le taux d’inoccupation demeure particulièrement bas dans plusieurs régions. 
  • Plan d’action jeunesse : Force Jeunesse salue les investissements de 89 millions $ pour le plan d’action jeunesse 2024-2029, mais aurait souhaité une augmentation plus substantielle de l’enveloppe globale pour mieux répondre aux besoins criants des organisations jeunesse.
  • Plan québécois des infrastructures : Force Jeunesse salue l’augmentation progressive des enveloppes dédiées au maintien d’infrastructure, qui comptent maintenant pour 62% de l’ensemble du Plan québécois des infrastructures. Cependant, elle réitère l’importance de se doter de mécanismes plus robustes pour mieux planifier les coûts d’entretien des infrastructures sur toute leur durée de vie.

 

Citation 

« L’horizon financier qui se dessine pour les prochaines générations est hautement préoccupant. Force Jeunesse a mis en garde le gouvernement à plusieurs reprises quant à l’impact à long terme des chèques à 500 $ et de la baisse d’impôts, financée à même le Fonds des générations. Sans surprise, on en paie le prix aujourd’hui avec un cadre budgétaire précaire dans un contexte économique difficile. Tout indiquait il y a deux ans que des investissements majeurs seraient nécessaires en santé, en lutte aux changements climatiques et en logement, et le gouvernement a consciemment décidé de se priver de moyens pour adresser ces défis. Avec le vieillissement de la population et la croissance des dépenses à long terme, il est temps que le gouvernement se dote d’une vision claire pour assurer la pérennité de nos finances et des services publics. »

  • Lauriane Déry, présidente, Force Jeunesse

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Rencontres Action Jeunesse : 30 organisations jeunesse à la rencontre des décideuses et décideurs publics

PARTAGER L'ARTICLE

19.02.2024

RENCONTRES ACTION JEUNESSE

Rencontres Action Jeunesse : 30 organisations jeunesse à la rencontre des décideuses et décideurs publics

Québec, le 19 février 2024 – Force Jeunesse, qui célèbre ses 25 ans, donne aujourd’hui le coup d’envoi de la 7e édition des Rencontres Actions Jeunesse (RAJ) qui se déroule sur la colline parlementaire de Québec jusqu’au 21 février. Plus importante activité de représentation politique pour les 18-35 ans au Québec, les RAJ leurs donnent l’opportunité d’échanger sur leurs priorités auprès des titulaires de charge publique. Cette année, plus d’une trentaine d’organisations de milieux variés iront à la rencontre des membres de l’Assemblée nationale, des ministres et d’autres titulaires de charge publique pour présenter leurs demandes. 

Rémunération des stages, accès au logement, protection du territoire agricole, et soutien aux personnes issues de la diversité de genre, figurent parmi les enjeux traités au cours des RAJ. 

« Les Rencontres action jeunesse sont une magnifique vitrine sur la vitalité et la diversité de la jeunesse québécoise », a mentionné Lauriane Déry, présidente de Force Jeunesse. « Cet événement devenu un incontournable permet à plusieurs organisations chaque année de faire valoir certaines de leurs revendications. Je souhaite que les échanges mènent à de nouveaux gains pour notre jeunesse. » 

Les RAJ visent à perfectionner les connaissances des jeunes quant au fonctionnement de nos institutions démocratiques, la mise en œuvre de politiques publiques et les rouages parlementaires. Au cours des dernières années, les RAJ ont mené à des réalisations concrètes, telles que le financement de projets porteurs pour la communauté, à des interpellations de ministres à l’Assemblée nationale sur des enjeux touchant les jeunes et à l’établissement de relations durables entre des élus et groupes jeunes.

Programmation diversifiée : différents forums d’échanges avec les élus

En plus de la traditionnelle semaine de rencontres avec les élus, un programme de formation s’étalant sur plusieurs mois et chapeauté par Force Jeunesse en collaboration avec la firme de relations publiques TACT a également été offert aux organisations participantes pour les accompagner dans la préparation et la conduite de leurs revendications. 

Au cours de ces trois jours d’événements, plusieurs activités sont prévues en marge des rencontres politiques, dont un panel de discussion sur la gestion de crises, un panel commenté sur la période de questions, un panel sur le quatrième pouvoir ainsi qu’un cocktail en présence d’élu.es, de titulaires de charges publiques et des organisations participantes.

Disponibilité média

Force Jeunesse invite les représentants des médias à rencontrer les organisations participantes à l’Assemblée nationale. Lauriane Déry, présidente de Force Jeunesse, sera sur place et disponible pour entrevue.

 

Organisations participantes

  • Aile jeunesse du Chantier de l’économie sociale 
  • CACJEQ
  • Comité des jeunes de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) 
  • Comité des jeunes de la FTQ
  • Jeune Chambre de commerce de Montréal
  • Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec
  • Fédération de la relève agricole du Québec 
  • Association des Jeunes Barreaux de Région
  • Comité jeunesse de l’ORIIM/L
  • Jeune Barreau de Montréal 
  • Jeune Barreau de Québec
  • AlterHéros 
  • Coalition des groupes jeunesse LGBTQ+
  • Espace LGBTQ+
  • Les 3 sex*
  • Citoyenneté Jeunesse 
  • Élan politique jeunesse
  • Mouvement Jeunes et santé mentale
  • La Boîte Rouge VIF   
  • AéESG 
  • AEP 
  • AÉSIQ 
  • CADEUL
  • FAÉCUM 
  • FECQ
  • REMDUS
  • Fédération médicale étudiante du Québec 
  • Union étudiante du Québec

« Les Rencontres Action Jeunesse jouent un rôle important dans l’avancement de la société québécoise, car elles favorisent la participation citoyenne des jeunes. Je salue Force Jeunesse pour l’organisation de cet événement qui permet non seulement de transmettre des connaissances sur nos institutions, mais aussi de créer des conditions gagnantes pour faciliter l’accès des jeunes aux lieux décisionnels et préparer la relève », a affirmé Mathieu Lacombe, ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Jeunesse et ministre responsable de la région de l’Abitibi- Témiscamingue et de la région de l’Outaouais.

« Je me réjouis de la tenue de cette nouvelle édition des Rencontres Action Jeunesse. Cette année encore, cette force vive aura l’occasion de vivre une expérience unique et de bénéficier d’une tribune privilégiée, notamment auprès des membres de l’Assemblée nationale, dont je fais partie. Je suis impatient de rencontrer ces jeunes et d’échanger avec eux et elles sur les sujets qui leur tiennent à cœur », a ajouté Samuel Poulin, adjoint parlementaire du ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Jeunesse.

 

À propos des Rencontres Action Jeunesse

Les Rencontres Action Jeunesse (RAJ) sont une initiative de participation citoyenne née d’un partenariat entre le Secrétariat à la jeunesse et Force Jeunesse, permettant aux jeunes de sensibiliser les décideurs publics québécois aux enjeux qui les concernent. Chaque année, une trentaine d’associations œuvrant dans des secteurs variés se présentent sur la colline parlementaire dans le cadre des RAJ afin de partager leurs préoccupations et projets avec différents décideurs publics.

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438-870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Devis de recherche : Taux d'intérêt sur les prêts étudiants

PARTAGER L'ARTICLE


01.17.2024

FORCE JEUNESSE

Devis de Recherche : Taux d'intérêts sur les prêts étudiants

Mise en contexte

Le 1er avril 2023, le gouvernement fédéral a choisi d’abolir les taux d’intérêt sur les prêts étudiants fédéraux. Au Québec, puisque les prêts étudiants sont entièrement gérés par le gouvernement provincial, un tel changement n’a pas été mis en place. Le gouvernement du Québec a plutôt choisi de bonifier l’aide aux études pour les étudiants. Depuis, cette décision du gouvernement Legault fut dénoncée par plusieurs diplômé.e.s récents et étudiant.e.s postsecondaire pour qui la hausse des taux d’intérêt augmente significativement les coûts associés au remboursement des prêts, et ce, malgré le crédit d’impôt sur les intérêts payés pour une dette d’études. 

En matière de gestion de la dette étudiante, il est important de rappeler que la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (L.R.C. (1985), ch. B-3) prévoit des dispositions spécifiques vis-à-vis la libération des dettes étudiantes. En effet, actuellement, la Loi prévoit qu’une personne déclarant faillite ne peut se libérer de ses dettes étudiantes à moins qu’un tribunal, selon le cas et en respect de la loi, émette une ordonnance de non-application. Cela pouvant contribuer à l’insécurité et la précarité financière par certain.e.s diplômé.e.s. 

D’autre part, on note que l’offre de programmes d’aide au remboursement de prêts étudiants comprend également des particularités en fonction du gouvernement. Par exemple, le Québec propose un programme de remise de dette d’études et de remboursement différé alors que le gouvernement fédéral offre un programme d’aide au remboursement. Outre les prêts étudiants octroyés par les divers gouvernements, on observe aussi que le recours à des dettes privées ou de l’aide parentale pour financer les études sont à la hausse. Finalement, on note aussi une augmentation de l’apparition de programmes d’aide financière ciblée, notamment pour répondre à des besoins spécifiques de main-d’œuvre (ex. bourse Perspective Québec). 

C’est dans ce contexte que Force Jeunesse se questionne sur l’abolition permanente des taux d’intérêt sur les prêts étudiants. Plus particulièrement, nous nous demandons si l’abolition permanente des taux d’intérêt sur les prêts constitue la meilleure manière d’aider les étudiant.e.s ayant encouru une dette étudiante? Devrions-nous mettre des mesures complémentaires pour diminuer l’insécurité financière liée à la transition des études vers le marché du travail?  Devrions-nous modifier ou revoir les programmes d’aide au remboursement de prêts étudiants? Est-ce qu’il y a lieu de revoir les dispositions légales en ce qui concerne les dettes étudiantes et la faillite?

Finalement, de manière plus générale, dans une perspective où le monde du travail (changements climatiques et technologiques) évolue, et qu’on anticipe davantage d’aller-retour entre les études et le travail, devrions-nous repenser le système de financement des études postsecondaires?

Mandat

Force Jeunesse souhaite engager un ou une contractuel.le qui sera responsable de mener une recherche sur les prêts étudiants et qui se déroulera en deux temps, soit ; 

  1. Une série d’entrevues réalisées auprès d’experts en matière de prêts étudiants préalablement identifiés par Force Jeunesse, sur les questions présentées précédemment dans ce devis. 
  2. Rédaction d’une synthèse ainsi qu’une analyse des réponses recueillies.  

Profil recherché

  • Détenir ou en voie d’obtention d’une maîtrise en sciences économiques, en sciences politiques, en administration publique, en finances publiques ou dans tout domaine connexe/pertinent; 
  • Avoir de l’expérience avec de la recherche de type qualitative; 
  • Capacité de synthèse et d’analyse; 
  • Bonne maîtrise du français écrit.

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les gens issus de la diversité à poser leur candidature.

Échéancier

La personne contractuelle s’engage à remettre un rapport final d’au plus une trentaine de pages à Force Jeunesse au plus tard le 31 mars 2024.

Rémunération

La rémunération pour l’exécution du mandat et le rapport final est de 3 000$.

Candidatures

Les candidatures seront reçues jusqu’au 29 janvier 2024, 23h.

Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf ainsi qu’un échantillon d’écriture récent à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


Projet de loi 35 : Force Jeunesse veut protéger l’équité intergénérationnelle en matière de retraites et de finances publiques

PARTAGER L'ARTICLE

23.11.2023

FINANCES PUBLIQUES

Projet de loi 35 : Force Jeunesse veut protéger l’équité intergénérationnelle en matière de retraites et de finances publiques

MONTRÉAL, le 23 novembre 2023 – Force Jeunesse, le seul groupe jeune ayant été invité à comparaître en commission parlementaire sur le projet de loi n° 35, Loi concernant la mise en œuvre de certaines dispositions du discours sur le budget du 21 mars 2023 et modifiant d’autres dispositions, fera part de ses recommandations aujourd’hui à la Commission des finances publiques. Si l’organisation appuie le maintien des versements au Fonds des générations, elle estime que certaines propositions à l’étude aujourd’hui pourraient fragiliser l’équité intergénérationnelle et met particulièrement en garde le gouvernement contre des changements rapides au régime des rentes du Québec.

 

Retraites : des surprises à surveiller

Au niveau des changements proposés au régime des rentes du Québec, Force Jeunesse estime que certaines dispositions du projet de loi 35 pourraient fragiliser la viabilité financière du régime et alourdir le fardeau des générations futures. L’organisation exprime particulièrement son étonnement quant au gel des cotisations dans les régimes supplémentaires jusqu’en 2042 puisque cette mesure n’a pas fait l’objet de discussion dans le cadre des consultations de l’hiver dernier sur le RRQ et qu’elle n’a pas été annoncée au dernier budget du Québec.

« Les modifications présentées dans le cadre du projet de loi 35 peuvent entraîner des conséquences importantes sur la sécurité financière à la retraite des individus et la santé financière du régime. Présenter de tels changements dans un projet de loi omnibus limite sérieusement les possibilités d’échanger sur les répercussions de telles modifications », s’inquiète Lauriane Déry, présidente de Force Jeunesse.

 

Fonds des générations : les revenus miniers manquent à l’appel

Force Jeunesse salue la décision du gouvernement de maintenir le Fonds des générations et de se doter de nouvelles cibles de réduction de la dette. En tant qu’un des instigateurs du Fonds, l’organisme estime toujours que cet outil important doit demeurer pour assurer l’équité intergénérationnelle. De plus, Force Jeunesse appuie l’adoption de la dette nette pour fixer les cibles de réduction de la dette, comme c’est déjà le cas ailleurs au pays.

Toutefois, l’organisation déplore la proposition du gouvernement de retirer les redevances minières des versements au Fonds des générations. Particulièrement dans le contexte du développement de la filière batterie au Québec, Force Jeunesse croit que les revenus tirés de l’exploitation de ressources non-renouvelables devraient être partagées équitablement entre les générations, ce que les versements au Fonds des générations permettent de faire.

« Le Fonds des générations est un outil formidable pour assurer l’équité intergénérationnelle dans les finances publiques. Nous saluons la volonté du gouvernement de maintenir les versements au Fonds mais l’encourageons à conserver les redevances minières dans ses sources de revenus », réitère Mme Déry.

 

Le mémoire soumis par Force Jeunesse dans le cadre de l’étude du projet de loi 35 peut être consulté ici.

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Les enjeux de travail et d’équité intergénérationnelle en première ligne des Rencontres Maîtres Chez Vous

PARTAGER L'ARTICLE

06.11.2023

RENCONTRE MAÎTRES CHEZ VOUS 2023

Les enjeux de travail et d’équité intergénérationnelle en première ligne des Rencontres Maîtres Chez Vous

MONTRÉAL, le 6 novembre 2023 – Le 4 novembre 2023, près de 300 jeunes se sont rassemblées à HEC Montréal pour la 17e édition des Rencontres Maîtres chez vous (MCV). Les discussions ont porté sur plusieurs sujets qui mobilisent la jeunesse du Québec : les transformations dans le monde du travail, l’équité intergénérationnelle en santé et en matière d’opportunités économiques ou encore l’état de la démocratie au Québec. L’événement a également permis de revenir sur un an de lutte pour le droit des femmes en Iran.

Plus grand colloque d’affaires publiques par et pour les jeunes, MCV était de retour à HEC Montréal, et ce dans le cadre du 25e anniversaire de Force Jeunesse, qui organise cet événement à succès depuis de nombreuses années.

En bref 

  • Plus de 250 jeunes issus de tous les horizons politiques et sociaux; 
  • Un panel d’honneur portant sur les transformations du monde du travail en compagnie de Karl Blackburn (PDF du Conseil du Patronat du Québec), Magali Picard (Présidente de la FTQ), Daye Diallo (économiste à l’Institut du Québec) et Alexandre Leduc (député de Québec solidaire) ;
  • 1 grande conférence de Nimâ Machouf sur l’année de lutte pour le droit des femmes en Iran ;
  • 3 panels thématiques :
    • Vieillissement de la population : Comment garantir un accès équitable aux soins de santé ?
    • État de la démocratie en 2023 : Comment consolider la confiance envers nos institutions ?
    • Équité intergénérationnelle : quel avenir économique pour la jeunesse ?
  • Une vingtaine de panélistes, dont des personnes élues de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale, des experts du milieu académique ainsi que des représentants de la société civile. 

La programmation complète peut être consultée ici.

 

Citations 

« Quel bonheur de pouvoir célébrer les 25 ans de Force Jeunesse en compagnie de si nombreux jeunes engagés ! La relève est au rendez-vous et Force Jeunesse est plus que jamais outillée pour porter ses enjeux auprès des décideurs publics. Avec les défis que nous vivons et qui concernent notre génération, cette édition de MCV est un rappel indispensable de l’importance d’être à l’écoute de la jeunesse », a déclaré Lauriane Déry, présidente de Force Jeunesse 

« Les jeunes ont leur place aux tables de décisions et nous le prouvons chaque année à MCV, avec près de 300 jeunes engagés prêts à échanger et à creuser les sujets de l’heure pour trouver des solutions », a conclu Radia Sentissi, vice-présidente à l’organisation des Rencontres Maîtres Chez Vous.

 

À propos des Rencontres Maîtres chez vous

Les Rencontres Maîtres chez vous (MCV), c’est le colloque dédié aux enjeux d’affaires publiques, par et pour les jeunes, afin d’encourager le débat et l’émergence de nouvelles idées. Organisé par Force Jeunesse, MCV est avant tout un espace d’échange pour les jeunes intéressés par les affaires publiques, qui réunit chaque année près de 400 personnes de 18 à 35 ans ainsi que des personnalités de renoms, du monde politique, universitaire et médiatique, qui viennent échanger, s’inspirer et débattre autour des enjeux d’actualité.

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Quiz de la fête du Travail!

PARTAGER L'ARTICLE

04.09.2023

FÊTE DU TRAVAIL

Quiz de la fête du Travail