Devis de recherche : Taux d'intérêt sur les prêts étudiants

PARTAGER L'ARTICLE


01.17.2024

FORCE JEUNESSE

Devis de Recherche : Taux d'intérêts sur les prêts étudiants

Mise en contexte

Le 1er avril 2023, le gouvernement fédéral a choisi d’abolir les taux d’intérêt sur les prêts étudiants fédéraux. Au Québec, puisque les prêts étudiants sont entièrement gérés par le gouvernement provincial, un tel changement n’a pas été mis en place. Le gouvernement du Québec a plutôt choisi de bonifier l’aide aux études pour les étudiants. Depuis, cette décision du gouvernement Legault fut dénoncée par plusieurs diplômé.e.s récents et étudiant.e.s postsecondaire pour qui la hausse des taux d’intérêt augmente significativement les coûts associés au remboursement des prêts, et ce, malgré le crédit d’impôt sur les intérêts payés pour une dette d’études. 

En matière de gestion de la dette étudiante, il est important de rappeler que la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (L.R.C. (1985), ch. B-3) prévoit des dispositions spécifiques vis-à-vis la libération des dettes étudiantes. En effet, actuellement, la Loi prévoit qu’une personne déclarant faillite ne peut se libérer de ses dettes étudiantes à moins qu’un tribunal, selon le cas et en respect de la loi, émette une ordonnance de non-application. Cela pouvant contribuer à l’insécurité et la précarité financière par certain.e.s diplômé.e.s. 

D’autre part, on note que l’offre de programmes d’aide au remboursement de prêts étudiants comprend également des particularités en fonction du gouvernement. Par exemple, le Québec propose un programme de remise de dette d’études et de remboursement différé alors que le gouvernement fédéral offre un programme d’aide au remboursement. Outre les prêts étudiants octroyés par les divers gouvernements, on observe aussi que le recours à des dettes privées ou de l’aide parentale pour financer les études sont à la hausse. Finalement, on note aussi une augmentation de l’apparition de programmes d’aide financière ciblée, notamment pour répondre à des besoins spécifiques de main-d’œuvre (ex. bourse Perspective Québec). 

C’est dans ce contexte que Force Jeunesse se questionne sur l’abolition permanente des taux d’intérêt sur les prêts étudiants. Plus particulièrement, nous nous demandons si l’abolition permanente des taux d’intérêt sur les prêts constitue la meilleure manière d’aider les étudiant.e.s ayant encouru une dette étudiante? Devrions-nous mettre des mesures complémentaires pour diminuer l’insécurité financière liée à la transition des études vers le marché du travail?  Devrions-nous modifier ou revoir les programmes d’aide au remboursement de prêts étudiants? Est-ce qu’il y a lieu de revoir les dispositions légales en ce qui concerne les dettes étudiantes et la faillite?

Finalement, de manière plus générale, dans une perspective où le monde du travail (changements climatiques et technologiques) évolue, et qu’on anticipe davantage d’aller-retour entre les études et le travail, devrions-nous repenser le système de financement des études postsecondaires?

Mandat

Force Jeunesse souhaite engager un ou une contractuel.le qui sera responsable de mener une recherche sur les prêts étudiants et qui se déroulera en deux temps, soit ; 

  1. Une série d’entrevues réalisées auprès d’experts en matière de prêts étudiants préalablement identifiés par Force Jeunesse, sur les questions présentées précédemment dans ce devis. 
  2. Rédaction d’une synthèse ainsi qu’une analyse des réponses recueillies.  

Profil recherché

  • Détenir ou en voie d’obtention d’une maîtrise en sciences économiques, en sciences politiques, en administration publique, en finances publiques ou dans tout domaine connexe/pertinent; 
  • Avoir de l’expérience avec de la recherche de type qualitative; 
  • Capacité de synthèse et d’analyse; 
  • Bonne maîtrise du français écrit.

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les gens issus de la diversité à poser leur candidature.

Échéancier

La personne contractuelle s’engage à remettre un rapport final d’au plus une trentaine de pages à Force Jeunesse au plus tard le 31 mars 2024.

Rémunération

La rémunération pour l’exécution du mandat et le rapport final est de 3 000$.

Candidatures

Les candidatures seront reçues jusqu’au 29 janvier 2024, 23h.

Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf ainsi qu’un échantillon d’écriture récent à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


Projet de loi 35 : Force Jeunesse veut protéger l’équité intergénérationnelle en matière de retraites et de finances publiques

PARTAGER L'ARTICLE

23.11.2023

FINANCES PUBLIQUES

Projet de loi 35 : Force Jeunesse veut protéger l’équité intergénérationnelle en matière de retraites et de finances publiques

MONTRÉAL, le 23 novembre 2023 – Force Jeunesse, le seul groupe jeune ayant été invité à comparaître en commission parlementaire sur le projet de loi n° 35, Loi concernant la mise en œuvre de certaines dispositions du discours sur le budget du 21 mars 2023 et modifiant d’autres dispositions, fera part de ses recommandations aujourd’hui à la Commission des finances publiques. Si l’organisation appuie le maintien des versements au Fonds des générations, elle estime que certaines propositions à l’étude aujourd’hui pourraient fragiliser l’équité intergénérationnelle et met particulièrement en garde le gouvernement contre des changements rapides au régime des rentes du Québec.

 

Retraites : des surprises à surveiller

Au niveau des changements proposés au régime des rentes du Québec, Force Jeunesse estime que certaines dispositions du projet de loi 35 pourraient fragiliser la viabilité financière du régime et alourdir le fardeau des générations futures. L’organisation exprime particulièrement son étonnement quant au gel des cotisations dans les régimes supplémentaires jusqu’en 2042 puisque cette mesure n’a pas fait l’objet de discussion dans le cadre des consultations de l’hiver dernier sur le RRQ et qu’elle n’a pas été annoncée au dernier budget du Québec.

« Les modifications présentées dans le cadre du projet de loi 35 peuvent entraîner des conséquences importantes sur la sécurité financière à la retraite des individus et la santé financière du régime. Présenter de tels changements dans un projet de loi omnibus limite sérieusement les possibilités d’échanger sur les répercussions de telles modifications », s’inquiète Lauriane Déry, présidente de Force Jeunesse.

 

Fonds des générations : les revenus miniers manquent à l’appel

Force Jeunesse salue la décision du gouvernement de maintenir le Fonds des générations et de se doter de nouvelles cibles de réduction de la dette. En tant qu’un des instigateurs du Fonds, l’organisme estime toujours que cet outil important doit demeurer pour assurer l’équité intergénérationnelle. De plus, Force Jeunesse appuie l’adoption de la dette nette pour fixer les cibles de réduction de la dette, comme c’est déjà le cas ailleurs au pays.

Toutefois, l’organisation déplore la proposition du gouvernement de retirer les redevances minières des versements au Fonds des générations. Particulièrement dans le contexte du développement de la filière batterie au Québec, Force Jeunesse croit que les revenus tirés de l’exploitation de ressources non-renouvelables devraient être partagées équitablement entre les générations, ce que les versements au Fonds des générations permettent de faire.

« Le Fonds des générations est un outil formidable pour assurer l’équité intergénérationnelle dans les finances publiques. Nous saluons la volonté du gouvernement de maintenir les versements au Fonds mais l’encourageons à conserver les redevances minières dans ses sources de revenus », réitère Mme Déry.

 

Le mémoire soumis par Force Jeunesse dans le cadre de l’étude du projet de loi 35 peut être consulté ici.

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Les enjeux de travail et d’équité intergénérationnelle en première ligne des Rencontres Maîtres Chez Vous

PARTAGER L'ARTICLE

06.11.2023

RENCONTRE MAÎTRES CHEZ VOUS 2023

Les enjeux de travail et d’équité intergénérationnelle en première ligne des Rencontres Maîtres Chez Vous

MONTRÉAL, le 6 novembre 2023 – Le 4 novembre 2023, près de 300 jeunes se sont rassemblées à HEC Montréal pour la 17e édition des Rencontres Maîtres chez vous (MCV). Les discussions ont porté sur plusieurs sujets qui mobilisent la jeunesse du Québec : les transformations dans le monde du travail, l’équité intergénérationnelle en santé et en matière d’opportunités économiques ou encore l’état de la démocratie au Québec. L’événement a également permis de revenir sur un an de lutte pour le droit des femmes en Iran.

Plus grand colloque d’affaires publiques par et pour les jeunes, MCV était de retour à HEC Montréal, et ce dans le cadre du 25e anniversaire de Force Jeunesse, qui organise cet événement à succès depuis de nombreuses années.

En bref 

  • Plus de 250 jeunes issus de tous les horizons politiques et sociaux; 
  • Un panel d’honneur portant sur les transformations du monde du travail en compagnie de Karl Blackburn (PDF du Conseil du Patronat du Québec), Magali Picard (Présidente de la FTQ), Daye Diallo (économiste à l’Institut du Québec) et Alexandre Leduc (député de Québec solidaire) ;
  • 1 grande conférence de Nimâ Machouf sur l’année de lutte pour le droit des femmes en Iran ;
  • 3 panels thématiques :
    • Vieillissement de la population : Comment garantir un accès équitable aux soins de santé ?
    • État de la démocratie en 2023 : Comment consolider la confiance envers nos institutions ?
    • Équité intergénérationnelle : quel avenir économique pour la jeunesse ?
  • Une vingtaine de panélistes, dont des personnes élues de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale, des experts du milieu académique ainsi que des représentants de la société civile. 

La programmation complète peut être consultée ici.

 

Citations 

« Quel bonheur de pouvoir célébrer les 25 ans de Force Jeunesse en compagnie de si nombreux jeunes engagés ! La relève est au rendez-vous et Force Jeunesse est plus que jamais outillée pour porter ses enjeux auprès des décideurs publics. Avec les défis que nous vivons et qui concernent notre génération, cette édition de MCV est un rappel indispensable de l’importance d’être à l’écoute de la jeunesse », a déclaré Lauriane Déry, présidente de Force Jeunesse 

« Les jeunes ont leur place aux tables de décisions et nous le prouvons chaque année à MCV, avec près de 300 jeunes engagés prêts à échanger et à creuser les sujets de l’heure pour trouver des solutions », a conclu Radia Sentissi, vice-présidente à l’organisation des Rencontres Maîtres Chez Vous.

 

À propos des Rencontres Maîtres chez vous

Les Rencontres Maîtres chez vous (MCV), c’est le colloque dédié aux enjeux d’affaires publiques, par et pour les jeunes, afin d’encourager le débat et l’émergence de nouvelles idées. Organisé par Force Jeunesse, MCV est avant tout un espace d’échange pour les jeunes intéressés par les affaires publiques, qui réunit chaque année près de 400 personnes de 18 à 35 ans ainsi que des personnalités de renoms, du monde politique, universitaire et médiatique, qui viennent échanger, s’inspirer et débattre autour des enjeux d’actualité.

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca


Quiz de la fête du Travail!

PARTAGER L'ARTICLE

04.09.2023

FÊTE DU TRAVAIL

Quiz de la fête du Travail


Appel à candidatures : Vice-présidence aux affaires internes

PARTAGER L'ARTICLE

13.07.2022

OPPORTUNITÉS D'IMPLICATION

Appel à candidatures : Vice-présidence aux affaires internes

Tu souhaites rejoindre une équipe motivée et passionnée d’affaires publiques, qui défend l’équité intergénérationnelle et les intérêts de la jeunesse québécoise dans l’élaboration des politiques publiques? Force Jeunesse est à la recherche d’une personne pour combler le poste de vice-présidence aux affaires internes, et ainsi rejoindre son conseil d’administration!

 

Poste : VP Affaires internes, Membre du Conseil d’Administration

Type : Bénévole

Date d’entrée en poste : dès que possible

Date limite de dépôt des candidatures : 6 août 2023

 

Responsabilités

La personne à la vice-présidence aux affaires internes :

  • assure la liaison entre l’Association et ses membres à titre individuel et associatif ;
  • développe des relations avec de nouvelles organisations ;
  • planifie les activités et événements tenus par l’Association (ateliers, conférences, etc.) ;
  • assiste aux événements de nos membres associatifs ;
  • siège sur le Conseil d’administration et participe aux activités de bonne gouvernance de l’organisation, et;
  • participe aux événements et activités de l’organisation.

 

Pour soumettre sa candidature

Les candidatures seront reçues jusqu’au 6 août 2023 à minuit. Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf à presidence@forcejeunesse.qc.ca.

 

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.


Offre d’emploi d'été : Technicien/technicienne en archivistique

PARTAGER L'ARTICLE


11.05.2023

FORCE JEUNESSE

Offre d’emploi d'été : Technicien/technicienne en archivistique

Nous sommes à la recherche d’une personne technicienne en archivistique pour nous aider à revoir et mettre en place un système d’archivage adapté à nos besoins.

Sous la responsabilité de la direction générale, la personne à l’emploi aura la responsabilité de procéder à une analyse complète du système d’archivage de l’organisation, de proposer une arborescence adaptée aux besoins de Force Jeunesse et de la mettre en application.

Forte de près de vingt-cinq ans d’existence, Force Jeunesse a pu faire avancer la voix des jeunes dans les décisions politiques au Québec, à l’aide de recherches, de stratégies et d’événements importants. Cette histoire est documentée à travers un grand nombre de documents qui servent régulièrement à nourrir les actions de l’organisation. La personne employée permettra donc à Force Jeunesse de gagner en efficacité et en agilité, grâce à un système d’archivage mis à jour. 

Dans le cadre de cet emploi d’été, le ou la stagiaire pourra être appelée à soutenir d’autres membres du comité exécutif dans leur tâches quotidiennes ou stratégiques. 

La personne aura également l’opportunité de participer à des rencontres et à des événements de nature politique, en lien avec la mission de l’organisation.

 

Détails du poste

  • Poste : Technicien/Technicienne en archivistique
  • Type : Contrat à durée déterminée (8 semaines)
  • Horaire : Temps plein (30 heures par semaine)
  • Date d’entrée en poste : 3 juillet 2023
  • Date limite de dépôt des candidatures : 8 juin 2023
  • Lieu : à distance (possibilités de rencontres en mode hybride tenues à Montréal)
  • Salaire : 20$/heure

 

Mandat

  • Procéder à une analyse du système d’archivage actuel
  • En collaboration avec l’équipe, proposer une arborescence adaptée aux besoins de Force Jeunesse
  • Proposer une nouvelle nomenclature de nomination et de rangement des documents
  • Effectuer les changements nécessaires dans l’ensemble de la documentation de l’organisation
  • Former l’équipe à la nouvelle arborescence

 

Les candidatures seront reçues jusqu’au 8 juin 2023, 23h.

Veuillez transmettre votre CV et votre lettre de présentation en un seul et unique fichier PDF sous le format NOM_PRENOM.pdf à direction@forcejeunesse.qc.ca.

 

Le gouvernement du Canada a subventionné ce poste par l’entremise du programme Emplois d’été Canada. Vous devez être âgé de 15 à 30 ans et avoir l’autorisation légale de travailler au Canada. Les étudiants étrangers ne sont pas admissibles. En savoir plus sur Emplois d’été Canada.


Nomination du conseil d'administration 2023-2024 de Force Jeunesse : Lauriane Déry succède à Simon Telles à la présidence

PARTAGER L'ARTICLE

08.05.2022

FORCE JEUNESSE

Nomination du conseil d'administration 2023-2024 de Force Jeunesse : Lauriane Déry succède à Simon Telles à la présidence

Montréal, le 8 mai 2023 – Force Jeunesse est heureuse d’annoncer la composition de son nouveau conseil d’administration pour l’année 2023-2024. Un changement à la présidence s’opère alors que Lauriane Déry succède à Simon Telles. L’élection du nouveau conseil d’administration a été votée par les membres individuels et associatifs de Force Jeunesse réunis à l’occasion de son assemblée générale annuelle tenue samedi dernier, le 6 mai 2023.

Composé de 18 jeunes engagés, le conseil d’administration de Force Jeunesse est constitué d’une équipe pluridisciplinaire, à la fois complémentaire et à l’image du Québec d’aujourd’hui.

Lauriane Déry, nouvelle présidente de Force Jeunesse, a occupé le poste de vice-présidente exécutive sur le conseil d’administration de l’organisation au cours des deux dernières années, et celui de vice-présidente aux communications précédemment. Madame Déry succède ainsi à Simon Telles, qui a occupé le poste de président au cours des trois dernières années et qui cumule plus de six années d’implication au sein du conseil d’administration de Force Jeunesse.

« Je suis très reconnaissante de la confiance que m’accordent les membres et partenaires de Force Jeunesse pour ce nouveau mandat qui s’entame. C’est pour moi un privilège immense de succéder à Simon, qui a su élever l’organisation par son leadership hors pair, nous permettant aujourd’hui de rêver grand et de nous propulser encore plus loin. Je le remercie chaleureusement pour sa contribution exceptionnelle à Force Jeunesse et je suis fière et motivée de poursuivre le travail déjà entamé aux côtés d’une équipe aussi talentueuse et engagée », a mentionné Lauriane Déry lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation.

Au cours de la dernière année, Force Jeunesse s’est illustrée dans les sphères publique et politique comme défenseure des droits et des intérêts de la jeunesse québécoise. L’organisation a pris position sur des enjeux importants comme le Fonds des générations, les baisses d’impôts et la santé mentale, en plus de s’être démarquée comme intervenant de premier plan sur l’avenir du régime de retraite québécois et des conditions de travail des jeunes.

« Au cours des trois dernières années à la présidence, j’ai eu le privilège de travailler étroitement avec Lauriane et j’ai été témoin de son engagement, de sa compétence et de son dévouement envers notre mission. J’ai une confiance absolue en sa capacité à diriger Force Jeunesse vers de nouveaux sommets. Je souhaite à Lauriane et au nouveau conseil d’administration le meilleur des succès pour ce nouveau mandat. », a soutenu Simon Telles.

 

Composition du Conseil d’administration 2023-2024 :

  • Présidence : Lauriane Déry
  • Vice-présidence exécutive : Fred-William Mireault
  • Secrétariat général : Céline Gemmel
  • Vice-présidence à la trésorerie : Vincent Pérusse
  • Vice-présidence responsable du contenu : Emna Ben Jelili
  • Vice-présidence aux communications : Simon Leblanc
  • Vice-présidence aux affaires internes : Mariane Pineau
  • Vice-présidence aux financements et partenariats : David Landry
  • Vice-présidence aux rencontres Maîtres chez vous : Radia Sentissi
  • Vice-présidence aux rencontres Action jeunesse : Victoire Sauvé-Bourassa
  • Administratrice : Béatrice Limoges
  • Administrateur : Frédéric Malo
  • Administratrice : Jessica Joseph
  • Administrateur : Marc-André Bouvette
  • Administratrice : Marie-Antoinette Diop
  • Administratrice : Méganne Joyal
  • Administratrice : Nicole Nawrocki
  • Administratrice : Vanessa Bisson-Gervais

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève. 

-30-

 

SOURCE: Force Jeunesse

 

INFORMATIONS

Claire Launay

Directrice générale, Force Jeunesse

514-384-8666

direction@forcejeunesse.qc.ca 


Devis de recherche : Évaluation de l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques

PARTAGER L'ARTICLE


01.03.2023

FORCE JEUNESSE

Devis de Recherche : Évaluation de l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques

Mise en contexte

Les impacts des décisions gouvernementales sont nombreux. Elles affectent non seulement l’économie, mais également le bien-être de la société actuelle et future. Afin d’assurer l’équité intergénérationnelle, il est primordial de s’assurer que les programmes mis en œuvre par le gouvernement répondent aux attentes de bien-être des générations présentes et prennent en considération celles des générations futures. L’utilisation d’une grille d’analyse contenant des indicateurs d’évaluation serait assurément un outil indispensable. Voici quelques exemples où un tel outil est utilisé. 

Depuis 2011, par l’entremise de Better Life Initiative, l’OCDE élabore différents rapports permettant d’analyser le bien-être des individus. En 2020, la 5e édition du rapport How’s Life met en lumière la distinction entre le bien-être d’aujourd’hui et celui de demain. L’apport important de l’OCDE n’est pas simplement de prendre en considération les ressources humaines, économiques et sociales, dans l’élaboration de politiques publiques des États, mais également les ressources naturelles, qui depuis les récentes années, est un enjeu primordial en termes d’équité intergénérationnelle. 

Dans cette perspective, la Nouvelle-Zélande a élaboré une grille d’évaluation du bien-être permettant de prendre en considération divers indicateurs afin de favoriser le bien-être des populations. Cette grille est un outil fondamental pour le gouvernement puisqu’il lui permet d’allouer des ressources et de créer des programmes publics efficacement selon les réels besoins de la population. Des indicateurs sociaux tels que la gouvernance, la sécurité, le plaisir ou même la santé psychologique sont pris en considération. L’environnement est également un indicateur comprenant notamment la qualité de l’air ou encore la gestion des déchets. Bref, une multitude de critères sont examinés par le gouvernement afin de faciliter une réponse adaptée aux besoins des populations et de limiter les impacts négatifs sur celles-ci à court et long terme. 

Au Québec, une telle grille d’analyse est, à notre connaissance, inexistante. Bien entendu, des indicateurs sont déjà utilisés afin d’évaluer les programmes, mais force est de constater que ce sont surtout les critères économiques. Il est donc pertinent de s’attarder au côté social et environnemental de la question. Dans ce contexte, Force Jeunesse souhaite savoir quels sont les indicateurs répondant aux besoins de la population québécoise ? Comment pouvons-nous évaluer efficacement les politiques publiques et les programmes en prenant en considération l’équité intergénérationnelle et l’impact sur les populations ?

Ce sont toutes des questions auxquelles la grille d’analyse sera en mesure de répondre. Il est cependant fondamental de construire un nouvel outil en vérifiant les indicateurs déjà existants. 

Mandat

Le mandat sera donc le suivant : produire une grille d’évaluation qui fera ressortir les indicateurs pouvant mesurer les impacts sur les populations. Pour ce faire, il sera essentiel de valider les critères d’évaluation qui seront utilisés, de recenser les indicateurs déjà existants et utilisés par le gouvernement du Québec et de proposer des indicateurs supplémentaires permettant d’évaluer l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques. Les critères d’évaluation doivent comprendre l’impact sur les différents groupes (générations, ethnique, genre, etc), l’environnement, la santé (mentale et physique), et la consultation des parties prenantes avant la mise en œuvre d’un programme ou d’une politique gouvernementale. 

Profil recherché

  • Détenir ou en voie d’obtention d’une maîtrise en administration publique, affaires publiques, sciences politiques ou dans tout domaine connexe/pertinent; 
  • Avoir de l’expérience avec de la recherche de type comparative ou l’évaluation de critères (ex. ESG); 
  • Capacité de synthèse et d’analyse; 
  • Bonne maîtrise du français écrit.

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les gens issus de la diversité à poser leur candidature.

Échéancier

La personne contractuelle s’engage à remettre un rapport final d’une trentaine de pages à Force Jeunesse au plus tard le 5 mai 2023.

Rémunération

La rémunération pour l’exécution du mandat et le rapport final est de 1500$.

Candidatures

Les candidatures seront reçues jusqu’au 17 mars 2023, 23h.

  • Dans un seul fichier sous le format NOM_PRENOM.pdf veuillez inclure
    • Votre CV
    • Votre lettre de présentation
    • Un échantillon d’écriture 

Envoyer le tout à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


Rencontres Action Jeunesse : 30 organisations portent leurs préoccupations jusque dans les murs de l’Assemblée nationale

PARTAGER L'ARTICLE

20.02.2023

RENCONTRES ACTION JEUNESSE

30 organisations portent leurs préoccupations jusque dans les murs de l’Assemblée nationale

Québec, le 20 février 2023 – Force Jeunesse donne aujourd’hui le coup d’envoi de la sixième édition des Rencontres Actions Jeunesse (RAJ) qui se déroulera sur la colline parlementaire de Québec jusqu’au 22 février prochain. Il s’agit du plus important événement de représentations politiques chez les 18-35 ans, qui réunit sur place plus d’une trentaine d’organisations jeunesse œuvrant dans des secteurs variés. Les groupes participants iront ainsi à la rencontre de membres de l’Assemblée nationale, de ministres et de titulaires de charge publique, pour présenter leurs enjeux en ce début de mandat.

Parmi les enjeux traités au cours des RAJ, il sera notamment question de droits du travail, d’accès au logement et à la propriété, de santé psychologique, d’éducation, des droits des personnes LGBTQ+ et de l’implication des jeunes dans l’élaboration des politiques publiques.

« Les RAJ sont particulièrement importantes cette année alors que l’on est au tout début d’un nouveau mandat pour le gouvernement et que les décisions qui seront prises dès aujourd’hui auront un impact assuré sur la jeunesse québécoise », a mentionné Simon Telles, président de Force Jeunesse. « En amenant des dizaines d’organisations à l’Assemblée nationale dans le cadre des RAJ, on espère mettre la table pour que ces organisations jeunesse puissent tisser des liens avec les décideurs et se faire entendre par le gouvernement ainsi que les oppositions au cours des prochaines années. » 

Essentiellement, les RAJ visent à perfectionner les connaissances des jeunes quant au fonctionnement de nos institutions démocratiques et les rouages parlementaires. Au cours des dernières années, les RAJ ont mené à des réalisations concrètes, telles que le financement de projets porteurs pour la communauté, à des interpellations de ministres à l’Assemblée nationale sur des enjeux touchant les jeunes et à l’établissement de relations durables entre des élus et groupes jeunes.

Programmation diversifiée : différents forums d’échanges avec les élus

En plus de la traditionnelle semaine de rencontres avec les élus, un programme de formation s’étalant sur plusieurs mois et chapeauté par Force Jeunesse en collaboration avec la firme de relations publiques TACT est également offert aux organisations participantes pour les accompagner dans la préparation et la conduite de leurs revendications. 

Au cours de ces trois jours d’événements, plusieurs activités sont prévues en marge des rencontres politiques, dont un panel de discussion sur les finances publiques, un panel d’experts en direct de la période de questions ainsi qu’un cocktail en présence d’élus, de titulaires de charges publiques et des organisations participantes.

« Les Rencontres Action Jeunesse jouent un rôle important dans l’avancement de la société québécoise, car elles favorisent la participation citoyenne des jeunes. Je salue Force Jeunesse pour l’organisation de cet événement qui permet non seulement de transmettre des connaissances sur nos institutions, mais aussi de créer des conditions gagnantes pour faciliter l’accès des jeunes aux lieux décisionnels et préparer la relève », a affirmé Mathieu Lacombe, ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Jeunesse et ministre responsable de la région de l’Abitibi- Témiscamingue et de la région de l’Outaouais.

« Je me réjouis de la tenue de cette nouvelle édition des Rencontres Action Jeunesse. Cette année encore, cette force vive aura l’occasion de vivre une expérience unique et de bénéficier d’une tribune privilégiée, notamment auprès des membres de l’Assemblée nationale, dont je fais partie. Je suis impatient de rencontrer ces jeunes et d’échanger avec eux et elles sur les sujets qui leur tiennent à cœur », a ajouté Samuel Poulin, adjoint parlementaire du ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Jeunesse.

Disponibilité média

Force Jeunesse invite les représentants des médias à rencontrer les organisations participantes à l’Assemblée nationale. Simon Telles, président de Force Jeunesse, sera sur place et disponible pour entrevue.

Liste des organisations participantes

Culture

  • MR-63 

Droits LGBTQ+ et santé sexuelle

  • AlterHéros 
  • Les 3 sex* 
  • TransEstrie 

Emploi

  • Aile jeunesse du chantier de l’économie sociale 
  • Collectif autonome des CJE du Québec (CACJEQ) 
  • Comité des jeunes de la FTQ 
  • Réseau des CJE du Québec (RCJEQ) 

Enjeux autochtones

  • Qarjuit Youth Council 

Immigration

  • Le Québec c’est nous aussi 

Justice

  • Jeune Barreau de Montréal 
  • Jeune Barreau de Québec 
  • Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM)

Logement

  • Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE)

Santé

  • Association québécoise des infirmières et infirmiers 
  • Collectif NOUS 
  • Comité jeunesse de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Montréal et Laval (ORIIML) 
  • Mouvement Jeunes et santé mentale 

Participation citoyenne

  • Citoyenneté Jeunesse 
  • Conseil jeunesse de Montréal 
  • Élan politique jeunesse 
  • Forum Jeunesse de l’île de Montréal 

Enseignement supérieur

  • Association des étudiants aux cycles supérieurs du HEC (AECSHEC) 
  • Association des étudiants aux cycles supérieurs de Polytechnique (AÉCSP) 
  • Association étudiante à l’École des sciences de la Gestion à l’UQAM (AéESG) 
  • Association étudiante en sciences infirmières du Québec (AÉSIQ) 
  • Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL) 
  • Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM) 
  • Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) 
  • Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ) 
  • Regroupement étudiant de maîtrise, diplôme et doctorat de l’Université de Sherbrooke (REMDUS) 
  • Union étudiante du Québec

 

À propos des Rencontres Action Jeunesse

Les Rencontres Action Jeunesse (RAJ) sont une initiative de participation citoyenne née d’un partenariat entre le Secrétariat à la jeunesse et Force Jeunesse, permettant aux jeunes de sensibiliser les décideurs publics québécois aux enjeux qui les concernent. Chaque année, une trentaine d’associations œuvrant dans des secteurs variés se présentent sur la colline parlementaire dans le cadre des RAJ afin de partager leurs préoccupations et projets avec différents décideurs publics.

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438-870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca