Devis de recherche : Institutions favorisant l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques

PARTAGER L'ARTICLE


15.11.2021

FORCE JEUNESSE

Devis de Recherche : Institutions favorisant l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques

Mise en contexte

Les dernières élections ont mis en lumière certaines des limites de notre système pour représenter adéquatement la population. La représentation au sein d’une institution comme l’Assemblée nationale contribue à assurer la prise en considération des enjeux préoccupant certains groupes comme les jeunes. Afin d’assurer l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques, plusieurs solutions peuvent être envisagées. Cela peut passer par une réforme du mode de scrutin ou par des listes de candidatures avec des quotas de représentation. 

Outre la constitution de l’assemblée législative, il est possible de mettre en place des pratiques ou créer des organismes publics qui permettent de prendre en considération les enjeux touchant les plus jeunes et les futures générations. En effet, plusieurs initiatives ont été mises en place au courant des années telles que l’exercice quinquennal de comptabilité intergénérationnelle réalisé en Australie (2021), la création d’une Commission des futures générations aux Pays de Galles (2022) ou encore la mise en place du comité parlementaire pour les futures générations en Finlande (2013). Chacune de ces initiatives visent à intégrer une vision de long terme dans les politiques publiques. Toutefois, les mécanismes ainsi que le rôle et les pouvoirs des institutions peuvent limiter les impacts de celles-ci sur les politiques publiques. C’est dans ce contexte que Force Jeunesse souhaiterait réaliser une recension permettant de répondre à la question suivante: 

Quelles sont les institutions permettant de favoriser l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques? Quels sont les avantages et limites de celles-ci?

Mandat

Il existe dans la littérature plusieurs définitions du terme institutions. Dans le cadre de cette recherche, on entend par institutions des organismes publiques établis pour répondre à un besoin particulier ainsi que des pratiques gouvernementales ou règles de conduite sanctionnées qui ont une valeur officielle ou légale. À titre indicatif, l’exercice de comptabilité intergénérationnelle ou la Commission des futures générations constituent des institutions au sens de la recherche que nous souhaitons réaliser. 

Le mandat consiste à réaliser une recension des institutions existantes dans les politiques publiques qui favorisent l’équité intergénérationnelle. Pour permettre de comparer les institutions et dégager les avantages et limites de celles-ci, une évaluation des institutions sera faite à partir de critères d’analyse se basant sur ceux proposés par Smith (2021), soit:

  • L’indépendance de l’institution (n’est pas lié à un parti électoral ou un groupe d’intérêt motivant la prise de décision); 
  • La diversité dans la constitution (représentation des groupes plus marginalisés ou vulnérable ainsi que la représentativité de l’instance); 
  • La présence d’un mécanisme de délibération (dialogue permettant de considérer les impacts à long terme); 
  • L’institutionnalisation (entité ou processus est temporaire ou permanent);
  • L’ «empowerment» (pouvoir discrétionnaire, coercitif ou droit de veto de l’institution). 

Le rapport final devrait faire au plus 30 pages.

Profil recherché

  • Détenir ou en voie d’obtention d’une maîtrise en administration publique, affaires publiques, sciences politiques ou dans tout domaine connexe/pertinent; 
  • Avoir de l’expérience avec de la recherche de type comparative; 
  • Capacité de synthèse et d’analyse; 
  • Bonne maîtrise du français écrit; 
  • Compréhension en lecture de l’anglais est un atout. 

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les gens issus de la diversité à poser leur candidature.

Échéancier

La personne contractuelle s’engage à remettre un rapport final d’une trentaine de pages à Force Jeunesse au plus tard le 31 janvier 2023.

Rémunération

La rémunération pour l’exécution du mandat et le rapport final est de 1500$.

Candidatures

Les candidatures seront reçues jusqu’au 25 novembre 2022, 23h.

Dans un seul fichier sous le format NOM_PRENOM.pdf veuillez inclure

  • Votre CV
  • Votre lettre de présentation
  • Un échantillon d’écriture 

Envoyer le tout à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


Devis de recherche : Évaluation de l’équité intergénérationnelle dans les finances publiques

PARTAGER L'ARTICLE


15.11.2021

FORCE JEUNESSE

Devis de Recherche : Évaluation de l’équité intergénérationnelle dans les finances publiques

Mise en contexte

Les impacts des décisions gouvernementales sont nombreux. Elles affectent non seulement l’économie, mais également le bien-être de la société actuelle et future. Afin d’assurer l’équité intergénérationnelle, il est primordial de s’assurer que les programmes mis en œuvre par le gouvernement répondent aux attentes de bien-être des générations présentes et prennent en considération celles des générations futures. 

Depuis 2011, par l’entremise de Better Life Initiative, l’OCDE élabore différents rapports permettant d’analyser le bien-être des individus. En 2020, la 5e édition du rapport How’s Life met en lumière la distinction entre le bien-être d’aujourd’hui et celui de demain. L’apport important de l’OCDE n’est pas simplement de prendre en considération le capital humain, économique et social, mais également le capital naturel, qui depuis les récentes années, est un enjeu primordial en termes d’’équité intergénérationnelle. 

Dans cette perspective, la Nouvelle-Zélande a élaboré un budget du bien-être permettant de prendre en considération divers indicateurs afin de favoriser le bien-être des populations. Cette grille est un outil fondamental pour le gouvernement puisqu’il lui permet d’allouer des ressources efficacement selon les réels besoins de la population. Des indicateurs sociaux tels que la gouvernance, la sécurité, le plaisir ou même la santé psychologique sont pris en considération. L’environnement est également un indicateur comprenant notamment la qualité de l’air ou encore la gestion des déchets. Bref, une multitude de critères sont examinés par le gouvernement afin de faciliter une réponse adaptée aux besoins des populations et de limiter les impacts négatifs sur celles-ci à court et long terme. 

Au Québec, une telle grille d’analyse est, à notre connaissance, inexistante. Bien entendu, des indicateurs sont déjà utilisés afin d’évaluer les programmes, mais force est de constater que ce sont surtout les critères économiques qui prévalent. Il est donc pertinent de s’attarder au côté social et environnemental de la question. Dans ce contexte, Force Jeunesse souhaite savoir quels sont les indicateurs répondant aux besoins de la population québécoise ? Comment pouvons-nous évaluer efficacement les politiques publiques et les programmes en prenant en considération l’équité intergénérationnelle et l’impact sur les populations ?

Ce sont toutes des questions auxquelles la grille d’analyse sera en mesure de répondre. Il est cependant fondamental de construire un nouvel outil en vérifiant les indicateurs déjà existants.

Mandat

Le mandat sera donc le suivant : produire une grille d’évaluation qui fera ressortir les indicateurs pouvant mesurer les impacts sur les populations. Pour ce faire, il sera essentiel de valider les critères d’évaluation qui seront utilisés, de recenser les indicateurs déjà existants et utilisés par le gouvernement du Québec et de proposer des indicateurs supplémentaires permettant d’évaluer l’équité intergénérationnelle dans les politiques publiques. Les critères d’évaluation doivent comprendre l’impact sur les différents groupes (générations, ethnique, genre, etc), l’environnement, la santé (mentale et physique), et la consultation des parties prenantes avant la mise en œuvre d’un programme ou d’une politique gouvernementale.

Profil recherché

  • Détenir ou en voie d’obtention d’une maîtrise en administration publique, affaires publiques, sciences politiques ou dans tout domaine connexe/pertinent; 
  • Avoir de l’expérience avec de la recherche de type comparative ou l’évaluation de critères (ex. ESG); 
  • Capacité de synthèse et d’analyse; 
  • Bonne maîtrise du français écrit.

Force Jeunesse prône les valeurs d’équité et d’inclusion dans toutes les sphères de la société et invite donc les gens issus de la diversité à poser leur candidature.

Échéancier

La personne contractuelle s’engage à remettre un rapport final d’une trentaine de pages à Force Jeunesse au plus tard le 31 janvier 2023.

Rémunération

La rémunération pour l’exécution du mandat et le rapport final est de 1500$.

Candidatures

Les candidatures seront reçues jusqu’au 25 novembre 2022, 23h.

Dans un seul fichier sous le format NOM_PRENOM.pdf veuillez inclure

  • Votre CV
  • Votre lettre de présentation
  • Un échantillon d’écriture 

Envoyer le tout à contenu@forcejeunesse.qc.ca.


Mise à jour budgétaire fédérale : Des mesures pour lutter contre l’inflation toujours insuffisantes pour la jeunesse

PARTAGER L'ARTICLE

04.11.2022

MISE À JOUR BUDGÉTAIRE FÉDÉRALE

Des mesures pour lutter contre l’inflation toujours insuffisantes pour la jeunesse

Montréal, le 4 novembre 2022 – Dans un contexte inflationniste, Force Jeunesse accueille favorablement la mise à jour économique présentée hier par la vice-première ministre et ministre des Finances Chrystia Freeland, mais émet toutefois ses réserves. L’organisation salue l’augmentation des bourses aux étudiants et étudiantes, la bonification de l’enveloppe de la Stratégie emploi et compétences jeunesse, mais attend plus du gouvernement fédéral quant à l’accès à la propriété et la lutte contre les changements climatiques.

 

Augmentation des bourses canadiennes et renonciation aux intérêts sur les Prêts d’études canadiens 

Force Jeunesse est ravie que les bourses d’études pour les étudiants et étudiantes au pays soient dorénavant indexées, besoin dont nous avions fait part au comité des finances en mars dernier pour parler des impacts de l’inflation sur les jeunes. Soulignons également le renoncement aux intérêts sur les Prêts d’études canadiens jusqu’en mars 2023. Nous espérons maintenant que cette mesure sera pérennisée au-delà de cette date, car en diminuant le fardeau financier des étudiants et étudiantes, on permet à un plus grand bassin de jeunes d’avoir accès à des études supérieures et c’est toute la population qui gagne à compter sur une relève éduquée et instruite. 

Jeunes sur le marché du travail

Force Jeunesse accueille favorablement la bonification de l’enveloppe de la Stratégie emploi et compétences jeunesse qui prévoit des montants pour des programmes visant à intégrer les jeunes sur le marché du travail, comme Emplois d’été Canada. Nous constatons toutefois qu’aucune modification ne semble être prévue, d’ici le prochain budget, quant à la couverture, aux prestations ainsi qu’au financement du programme d’assurance-emploi. Nous espérons encore voir la modernisation du programme d’ici la fin de l’année. Rappelons que, depuis le 24 septembre dernier, le système d’assurance-emploi a repris les critères d’admissibilité pré pandémiques dont l’accès est limité pour de nombreux jeunes. 

Logement et accès à la propriété

Nous sommes ravis que le gouvernement réitère son engagement à mettre en place des mesures pour favoriser l’accès à la propriété, mais nous sommes sceptiques quant à l’efficacité de ces mesures pour permettre aux personnes désirant acheter une première propriété de le faire. Les dispositions annoncées hier sont essentiellement les mêmes que celles prévues dans le budget d’avril 2022, alors que l’inflation et les taux d’intérêt ont continué d’augmenter significativement depuis ce temps. 

Concernant l’Allocation canadienne pour le logement, nous accueillons favorablement cette mesure permettant d’aider les personnes qui sont les plus vulnérables, mais sommes déçus de constater qu’aucune mesure additionnelle n’a été annoncée pour corriger le problème de fond, soit le manque de logements abordables à travers le pays. Tant que l’offre de logements sociaux et communautaires ne sera pas bonifiée, la population aura de la difficulté à se loger. Il faudra également attendre l’adoption du projet de loi pour que les personnes aient accès à l’aide financière prévue dans l’allocation canadienne pour le logement.

Environnement et lutte aux changements climatiques

Bien que l’Énoncé économique prévoit plusieurs mesures pour s’adapter aux changements climatiques, à travers des investissements dans les technologies propres, la création d’un Fonds de croissance du Canada et des mesures spécifiques pour créer une main-d’œuvre verte, il demeure essentiel d’en faire davantage pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Transfert canadien en santé

Nous sommes déçues que la mise à jour budgétaire ne contienne aucune bonification des transferts canadiens en santé ni aucun transfert additionnel pour favoriser l’accès à la psychothérapie et à des soins de santé mentale. Force Jeunesse se tourne vers le prochain budget dans l’espoir de voir, une fois pour toutes, un changement à ce niveau.

 

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Lauriane Déry
514 554-3162
exec@forcejeunesse.qc.ca


#MCV2022 : Les chefs de partis et Pauline Marois s'adresseront à la jeunesse lors des Rencontres Maîtres Chez Vous

PARTAGER L'ARTICLE

14.09.2021

RENCONTRES MAÎTRES CHEZ VOUS

Les chefs de partis et Pauline Marois s'adresseront à la jeunesse lors des Rencontres Maîtres chez vous

Montréal, le 14 septembre 2022 – La 16e édition des Rencontres Maîtres Chez Vous (MCV) rassemblera toute la journée des personnalités politiques, d’influence et d’expertise pour échanger sur des enjeux prioritaires pour la jeunesse du Québec. Au programme : un tête-à-tête avec plusieurs chefs des  partis représentés à l’Assemblée nationale, des panels thématiques sur les grands enjeux du moment, une grande conférence de Madame Pauline Marois et la désormais célèbre revue de l’année.

Plus grand colloque d’affaires publiques par et pour les jeunes, les Rencontres Maîtres Chez Vous sont de retour à HEC Montréal, 3 ans après sa dernière édition en personne et au cœur d’une élection déterminante pour les prochaines générations.

 

Les chefs de partis face à la jeunesse 

Force Jeunesse a le plaisir de tenir le seul événement jeunesse de la campagne électorale qui rassemblera plusieurs chefs de parti. En effet, MCV accueillera à tour de rôle Geneviève Guilbault, Dominique Anglade, Gabriel Nadeau-Dubois et Paul Saint-Pierre Plamondon. Lors du tête-à-tête animé par Philippe-Vincent Foisy, les personnes participantes auront donc l’occasion d’entendre les propositions des différents partis pour leur avenir.

 

Une Grande conférence et des panels sur des enjeux phares

Dix ans après son élection en tant que première ministre du Québec, Pauline Marois viendra aborder des sujets qui lui sont chers comme l’éducation, la relève et la solidarité sociale dans le cadre de la Grande conférence de l’événement. Il s’agira également d’une opportunité unique pour les personnes présentes de dialoguer directement avec cette figure marquante.

 

Par ailleurs, trois panels portant sur la crise du logement, la lutte contre le réchauffement climatique et la santé mentale permettront d’explorer des pistes de solutions à ces enjeux majeurs. La composition de ces panels laissent présager  des discussions riches et animées alors qu’ils regrouperont des personnalités des milieux politique, communautaire, académique et des affaires comme Catherine Fournier, 

 

Rappelons que Force Jeunesse a récemment dévoilé les résultats de sa recherche Pour un accès universel à la psychothérapie, qui recommande la mise en place d’une couverture universelle aux soins de psychothérapie, alors qu’elle chiffre à 18 milliards $ le coût de l’inaction en matière de santé mentale pour le Québec. L’organisation s’est également positionnée en faveur du maintien des versements au Fonds des générations, tout en revoyant en partie sa vocation. 

 

La programmation complète peut être consultée ici.

 

Accréditations des médias 

Pour participer à l’événement, les membres des médias peuvent s’accréditer sur place dès 8h00. 

 

À propos des Rencontres Maîtres Chez Vous

Les Rencontres Maîtres chez Vous (MCV), c’est le colloque dédié aux enjeux d’affaires publiques, par et pour les jeunes, afin d’encourager le débat et l’émergence de nouvelles idées. Organisé par Force Jeunesse, MCV est avant tout un espace d’échange pour les jeunes intéressés par les affaires publiques, qui réunit chaque année près de 400 personnes de 18 à 35 ans ainsi que des personnalités de renoms, du monde politique, universitaire et médiatique, qui viennent échanger, s’inspirer et débattre autour des enjeux d’actualité.

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

 

– 30 –

RSVP et entrevues :

Virginie Aubé Pelletier

vapelletier@tactconseil.ca

(514) 243-0329

 

Source : Force Jeunesse


Quiz de la fête du Travail!

PARTAGER L'ARTICLE

05.09.2022

FÊTE DU TRAVAIL

Quiz de la fête du Travail


Santé mentale : L’inaction coûterait 18 milliards $ par année au Québec

PARTAGER L'ARTICLE

24.08.2022

SANTÉ MENTALE

Santé mentale

L’inaction coûterait 18 milliards $ par année au Québec 

Montréal, le 24 août 2022 – Force Jeunesse dévoile publiquement les résultats de sa recherche  Pour un accès universel à la psychothérapie, qui recommande la mise en place d’une couverture universelle aux soins de psychothérapie alors qu’elle chiffre à 18 milliards $ le coût de l’inaction en matière de santé mentale pour le Québec.

« Le statu quo en santé mentale n’est plus acceptable et des solutions existent. Notre recherche démontre qu’un accès universel aux soins de psychothérapie est à la fois un choix sain pour la population et les finances du Québec. Ce que ça prend, c’est un leadership politique fort et la jeunesse s’attend à ce que la santé mentale se retrouve au cœur de la campagne électorale. Il faut que le prochain gouvernement en fasse une priorité, au même titre que les autres enjeux de santé. », déclare Simon Telles, président de Force Jeunesse.

Les grands constats de la recherche de Force Jeunesse

  • Une couverture universelle en soins de psychothérapie est possible, réaliste et souhaitable en termes de coût pour les finances publiques. 
  • Il est estimé que l’inaction en matière de santé mentale coûterait 18 milliards $ par an au Québec. 
  • Le défi principal ne relève pas de la capacité financière du Québec d’investir dans un tel programme. C’est d’abord et avant tout un enjeu de main-d’œuvre et de gestion des ressources
  • Le gouvernement peut et doit prendre action rapidement pour paver la voie vers une couverture universelle et favoriser l’accès aux soins de psychothérapie. Cela passe notamment par : 
    • favoriser l’accès à la profession ; 
    • favoriser l’attraction et la rétention de professionnels ;
    • améliorer l’accès aux soins de psychothérapie en région ;
    • mettre en place des services de première ligne intégrés ;
    • améliorer la prévention et l’indemnisation au travail;
    • investir davantage en prévention et en sensibilisation.
  • Il est essentiel d’inclure des experts et des patients dans l’élaboration des solutions afin que les mesures mises en place répondent adéquatement aux besoins de la population. 

Bien que les 18-34 ans soient le groupe le plus atteint de troubles psychologiques au Québec, la santé mentale n’a pas d’âge et l’accès à des soins varie d’une personne à l’autre, souvent selon le régime d’assurance, le statut d’emploi et les conditions de travail.  

C’est dans une perspective de réduire les inégalités d’accès à ces services essentiels que Force Jeunesse a réalisé cette recherche, en collaboration avec plus d’une dizaine d’experts et la firme PBI Conseillers en actuariat ltée. La recherche permet d’évaluer les investissements qui seraient requis pour déployer une couverture universelle et de dresser un portrait des solutions envisageables à court terme pour répondre plus adéquatement aux besoins des Québécoises et Québécois. 

Pour consulter les faits saillants de la recherche, cliquez ici.

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève. 

-30-

 

SOURCE: Force Jeunesse

 

INFORMATIONS

Josiane Bélanger-Riendeau, TACT 

jbriendeau@tactconseil.ca 

(450) 858-3987


Élections québécoises 2022 : Force Jeunesse dévoile sa plateforme électorale

PARTAGER L'ARTICLE

12.08.2022

ÉLECTIONS QUÉBÉCOISES 2022

Élections québécoises 2022 : Force Jeunesse dévoile sa plateforme électorale

En cette Journée internationale de la Jeunesse, et en vue des élections québécoises du 3 octobre prochain, Force Jeunesse dévoile sa plateforme électorale. Celle-ci présente les priorités de l’organisation à l’égard des jeunes du marché du travail, notamment en ce qui a trait à la santé mentale, les finances publiques, l’environnement, le logement, la place des jeunes et les conditions de travail.

Notre plateforme détaillée se trouve ici.


PL4 : Une victoire pour la représentativité au sein des conseils d’administration des sociétés d’État

PARTAGER L'ARTICLE

06.06.2022

ADOPTION DU PROJET DE LOI 4

Une victoire pour la représentativité au sein des conseils d’administration des sociétés d’État

Québec, le 6 juin 2022 – Force Jeunesse (l’organisation) accueille très favorablement l’adoption du projet de loi 4 – Loi renforçant la gouvernance des sociétés d’État et modifiant d’autres dispositions législatives (PL4), qui vient assujettir 23 sociétés d’État supplémentaires à l’obligation de dédier un siège à un jeune de 35 ans et moins sur leur conseil d’administration.

L’organisation se réjouit que plusieurs de ses recommandations d’amendements aient été retenues, notamment en ce qui concerne le siège réservé aux personnes issues de la diversité et l’obligation d’intégrer un mécanisme de reddition de compte annuel quant à la composition des conseils d’administration. Pour Force Jeunesse, les sociétés d’État québécoises doivent être à l’image de la population.

« En adoptant notre recommandation en matière de diversité et d’inclusion, le gouvernement amène un changement positif et nécessaire en termes de représentativité dans nos institutions. Ayant maintenant l’obligation de faire état annuellement de la composition de leur conseil d’administration, il sera également plus facile d’assurer l’application diligente de la loi et l’atteinte des cibles des sociétés visées », précise Simon Telles, président de Force Jeunesse.

Force Jeunesse salue également l’assujettissement de plus de 20 sociétés d’État additionnelles à ces dispositions, amenant à 46 le nombre d’entre elles soumises à cette loi, dont l’adoption constitue un gage de reconnaissance envers l’expertise des jeunes et la valeur ajoutée de la diversité dans les instances décisionnelles québécoises. Rappelons que Force Jeunesse a joué un rôle de premier plan afin de favoriser la présence des jeunes dans les conseils d’administration des sociétés d’État lors de la première mouture de la loi 693 il y a cinq ans.

L’organisation regrette toutefois que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail ne fasse toujours pas partie des sociétés d’État visées par le projet de loi. Pour Force Jeunesse, il s’agit d’une occasion manquée de faire valoir la voix de la jeunesse dans une instance où elle a toute sa pertinence, considérant que les moins de 35 ans représentent environ un tiers des personnes sur le marché du travail et qu’ils demeurent une population particulièrement à risque en matière de santé et sécurité du travail. Le PL4 aurait également été l’occasion d’exiger des dispositions en matière de gouvernance climatique dans le but d’améliorer les performances environnementales de l’État, en plus d’agir comme modèle auprès d’autres organisations de la société civile.

À propos de Force Jeunesse

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Contact :

Claire Launay – direction@forcejeunesse.qc.ca – 514-384-8666


Force Jeunesse annonce la nouvelle composition de son conseil d'administration pour l'année 2022-2023

PARTAGER L'ARTICLE

16.05.2022

FORCE JEUNESSE

Force Jeunesse annonce la nouvelle composition de son conseil d'administration pour l'année 2022-2023

Montréal, le 16 mai 2022 – Force Jeunesse (« l’organisation ») est heureuse d’annoncer la composition de son nouveau conseil d’administration pour l’année 2022-2023. L’élection du nouveau conseil d’administration a été votée par les membres individuels et associatifs de Force Jeunesse réunis à l’occasion de son assemblée générale annuelle tenue en personne pour la première fois en trois ans.

Composé de 18 jeunes engagés, le conseil d’administration de Force Jeunesse est constitué d’une équipe pluridisciplinaire, à la fois complémentaire et à l’image du Québec d’aujourd’hui. 

Simon Telles reprend ses fonctions de président pour une troisième année consécutive. Il sera appuyé par Lauriane Déry, qui elle-même poursuit son implication à titre de vice-présidente exécutive pour un deuxième mandat à ce poste.

 « Je remercie les membres et partenaires de Force Jeunesse pour leur confiance. Ce troisième mandat m’enthousiasme particulièrement, car il nous permettra de déployer  notre plan stratégique à l’horizon 2025 et de reprendre notre rythme habituel d’événements en personne », a mentionné Simon Telles lors de l’assemblée générale annuelle de l’organisation.

Force Jeunesse a en effet profité de l’occasion pour annoncer la première planification stratégique de son histoire. Élaborée lors du mandat dernier en collaboration avec l’ILOT Coop, cette nouvelle feuille de route pourvoit l’organisation d’objectifs et de moyens clairs afin qu’elle puisse continuer de réaliser au mieux sa mission. Trois grandes orientations guideront ainsi son action pour les trois prochaines années : 

  1. Contribuer significativement à des changements de politique publique sur les conditions d’emplois, la gouvernance climatique, les finances publiques et la place des jeunes
  2. Se positionner comme la référence des gouvernements et de la société civile en matière de jeunesse québécoise
  3. Consolider l’organisation par une gouvernance saine et efficiente ainsi qu’une pérennité financière

 « Force Jeunesse est mieux outillée que jamais pour défendre les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec. Dans le contexte des élections provinciales à venir, Force Jeunesse s’assurera que les préoccupations des jeunes, notamment en santé mentale, en logement et en environnement, soient prises en compte par les différents partis. »

Le président a ajouté : « Je suis particulièrement fier de la composition du nouveau conseil d’administration, qui est, pour la troisième année consécutive, composé majoritairement de femmes et qui fait place à une belle diversité, autant de compétences que de parcours. »

 

 Composition du Conseil d’administration 2022-2023 :

  • Présidence : Simon Telles
  • Vice-présidence exécutive : Lauriane Déry
  • Secrétariat général : Michel Tran
  • Trésorerie : Céline Gemmel
  • Vice-présidence contenu : Éliane Racine
  • Vice-présidence affaires internes : Victoire Sauvé-Bourassa
  • Vice-présidence communications : Simon Leblanc
  • Vice-présidence financements et partenariats : Hajar Jerroumi
  • Vice-présidence aux rencontres Maîtres chez vous : Meriem Khatem
  • Vice-présidence aux rencontres Action jeunesse : Mariane Pineau
  • Administratrice : Béatrice Limoges
  • Administrateur : Benjamin P. Gauthier
  • Administrateur: Étienne Paré
  • Administrateur: Frédéric Malo
  • Administrateur : Fred-William Mireault
  • Administratrice : Jessica Joseph
  • Administrateur : Michele Musci
  • Administratrice : Valérie K. Djapa

 

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève. 

-30-

 

SOURCE: Force Jeunesse

 

INFORMATIONS

Claire Launay

Directrice générale, Force Jeunesse

514-384-8666

direction@forcejeunesse.qc.ca