PARTAGER L'ARTICLE

17.04.2024

FINANCES PUBLIQUES

Budget du Canada 2024-2025 : Des investissements bienvenus pour la jeunesse, mais un plan insatisfaisant pour la soutenabilité budgétaire à long terme

Ottawa, le 17 avril 2024 – Force Jeunesse salue les investissements du gouvernement fédéral dans la jeunesse avec le dépôt du budget 2024-2025. Les investissements notamment en matière de santé mentale, de stimulation de l’offre de logements, et en emploi permettent de donner plus d’opportunités aux 18-35 ans dans les années à venir. En l’absence d’un plan clair de réduction de la dette, le gouvernement fédéral devra toutefois demeurer prudent dans la soutenabilité budgétaire à long terme de ces nouvelles dépenses. 

 

Investissements en santé mentale

Le gouvernement fédéral annonce la création d’un fonds de 500 millions de dollars pour aider les organismes communautaires qui offrent des services de santé mentale chez les jeunes. Bien qu’il demeure beaucoup de questions sur la manière dont ce fond sera implanté, Force Jeunesse salue cette initiative. La pandémie a exacerbé des tendances inquiétantes quant à la santé psychologique des jeunes et les organismes sur le terrain peuvent supporter leurs besoins. Force Jeunesse rappelle toutefois qu’il vaut mieux prévenir que guérir, et que le développement d’un régime universel d’accès à la psychothérapie s’avère une solution qui répond plus durablement aux besoins criants. Au Québec seulement, l’inaction en matière de santé psychologique coûte 18 milliards de dollars par année. 

 

Action en matière de logements 

Le gouvernement fédéral poursuit ses efforts pour stimuler l’offre de logements au pays. Plus de 8,5 milliards de dollars en matière de logement seront investis dans les cinq prochaines années, avec l’objectif de construire près de 4 millions de logements à l’échelle du pays d’ici 2031. La stimulation de l’offre s’accompagne d’autres mesures législatives et incitatives pour mieux protéger les populations vulnérables, incluant une charte des droits des locataires. Force Jeunesse voit d’un bon œil ces investissements, mais appelle Québec et Ottawa à concerter leurs actions pour maximiser la construction de logements et éviter les délais.

 

Gestion de la dette publique

Malgré un déficit budgétaire moins important que prévu, Force Jeunesse appelle le gouvernement fédéral à faire preuve de prudence et de se doter d’un plan d’atteinte de l’équilibre budgétaire à long terme. Le service de la dette publique s’établira à 64 milliards de dollars annuellement vers 2028-2029, privant le gouvernement de sommes considérables pour financer ses missions et programmes. Le gouvernement fédéral doit conduire un exercice de soutenabilité de ses dépenses à long terme pour que ce budget de l’équité intergénérationnelle ne devienne pas un fardeau pour les générations futures. 

 

Autres faits saillants

  • Emploi : Force Jeunesse salue le renouvellement d’Emploi été Canada et de la Stratégie emploi et compétences jeunesse, pour un total de 351 millions de dollars sur deux ans. Alors que la participation des jeunes au marché du travail a fortement diminué dans la dernière année, ces investissements permettent de leur donner toutes les opportunités de développer leurs compétences. 

Investissements dans le programme canadien de prêts et bourses: Le gouvernement reconduit des investissements additionnels dans le régime canadien de prêts et bourses et appelle les provinces à éliminer les taux d’intérêt sur les prêts étudiants. Force Jeunesse rappelle son inquiétude de voir les taux d’intérêt à près de 8% pour les personnes diplômées du Québec.

Citation 

« Le budget fédéral met l’accent sur l’équité intergénérationnelle, et nous saluons les investissements en santé mentale et en logement pour adresser les enjeux les plus pressants pour la jeunesse. Cependant, le gouvernement du Canada doit proposer un plan de réduction de la dette publique à long terme, car il ne pourra pas toujours compter sur une forte croissance de l’économie pour payer ces nouvelles dépenses. Ces investissements ne doivent pas devenir un boulet pour les générations futures. »

Lauriane Déry, présidente, Force Jeunesse

À propos de Force Jeunesse 

Dans une perspective d’équité intergénérationnelle, Force Jeunesse défend les droits et les intérêts de la jeunesse du Québec dans l’élaboration des politiques publiques. De manière non partisane, Force Jeunesse fait la promotion de la place des jeunes dans les sphères décisionnelles, catalyse les forces du milieu de la jeunesse et crée des espaces d’échanges pour la relève.

-30-

Source : Force Jeunesse

Informations :
Simon Leblanc
438 870-3427
communications@forcejeunesse.qc.ca